La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Pour une baisse des subventions aux clubs de sport professionnel et aux grands évènements sportifs

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede JPC64 » Mar 30 Nov 2010 16:14

Expérience à regarder avec intérêt. Mais pas de quoi crier au miracle

Batteries de SAFT http://www.saftbatteries.com/SAFT/UploadedFiles/PressOffice/2010/CP_44-10-2_fr.pdf
délivrant une énergie assez importante de 24 kWh . Cependant ça n'a rien d'une technologie verte car ces batteries Lithium se réchargent sur le reseau EDF d'électricité nucléaire ou avec un groupe électrogène à essence


Sur la docu de SAFT:
    Voitures disposant de 35 minutes d'autonomie
    soit distance parcourue d'environ 80 km
    les blocs batteries sont rechargés en 25 minutes
.
JPC64
 

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Mar 30 Nov 2010 16:52

De toutes façons la voiture électrique n'a jamais rien eu de particulièrement "verte" en soi. Tout ça est surtout du greenwashing.
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Mer 1 Déc 2010 10:23

Je ne prétends pas le contraire . Ce que je veux mettre en évidence c'est le nombre des faux-nez dont se parent les anti-GP.

L' argument du CO2: il est ridicule si on essaye de quantifier le supplément de CO2 qui serait émis lors du we de GP par des voitures de course classiques. Mais il reste encore largement invoqué. Si donc on en est convaincu mordicus, la voiture de course électrique éteint cette objection et devrait rallier tous les suffrages. @JPC 64, là encore, il faut savoir ce que l'on veut. Si l'objectif est de ne pas polluer excessivement les villes, il faut bien s'en remettre à une production d'énergie déportée. Pour ce qui me concerne, je me réjouis chaque jour que la France est fait le choix du nucléaire et l 'ait maintenu. Il faut bien que nous ayons quelques avantages par rapport à l' Allemagne, même s'il reste beaucoup de problèmes à résoudre. Concernant les voitures électriques de la coupe Andros, elles ont fait l 'objet d'un développement original, fonctionnent véritablement dans des conditions de course particulièrement rigoureuses. Max Mammers a investi dans ce développement, justement pour apporter une réponse à ceux qui n 'appréciaient que modérément les courses de la Coupe Andros dans des stations de sport d'hiver. Ce n 'est pas un très grand problème que de les adapter à un fonctionnement sur du bitume (débattement réduit des suspensions et verrouillage du train arrière directionnel)

L' argument du bruit: évoqué par des riverains qui ne savaient pas qu 'il y avait un GP en ville depuis 70 ans lorsqu 'ils sont venus s'y installer, il est résolu par les voitures électriques. Encore que les amateurs redoutent ce silence relatif et souhaitent quand-même voir subsister quelques bruits mécaniques qui font leur plaisir (et le mien)

L' argument du budget: aucune aggravation à attendre. On rappelle que désormais, la participation de l' Agglo est strictement limitée à la fourniture du circuit et à une subvention fixe et rigoureusement limotée. 250K€ si je me souviens bien. Le risuqe commercial est celui du promoteur

Reste l 'argument masqué: vous n 'aimez ni les voitures de course, ni la technologie, ni l 'histoire, ni le GP de Pau, ni ceux qui aiment tout ça. Je ne peux rien pour vous. J 'en suis désolé, mais moi je continuerai à mettre la plus grande énergie pour que Pau garde le plus longtemps possible, son GP, et continue à y écrire de belles pages pas simplement pour le sport automobile contemporain, mais aussi et surtout pour la formidable opportunité que nous donne l 'évocation des belles pages du passé de ce sport, lors du we historique. De nombreux projets sont en cours d 'élaboration pour une semaine d'animation qui je l 'espère interessera le plus grand nombre. Sans espoir de vous convaincre, je continuerai à vous apporter ici une autre vision que la votre, le plus courtoisement mais également le plus fermement possible. Ne serait-ce que pour vous obliger à affûter vos arguments :D
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Mer 1 Déc 2010 11:19

Oscar a écrit:Si l'objectif est de ne pas polluer excessivement les villes, il faut bien s'en remettre à une production d'énergie déportée. Pour ce qui me concerne, je me réjouis chaque jour que la France est fait le choix du nucléaire et l 'ait maintenu.

Car il est bien connu que le nucléaire ne pollue pas. Les déchets radioactifs ça n'existe pas, et Chernobyl ou Three Miles Island (pour ne citer que les plus connus) sont une invention des khmers verts.


L' argument du budget: aucune aggravation à attendre. On rappelle que désormais, la participation de l' Agglo est strictement limitée à la fourniture du circuit et à une subvention fixe et rigoureusement limotée. 250K€ si je me souviens bien. Le risuqe commercial est celui du promoteur

Rappelons que la mairie estime que cette nouvelle formule du GP coûte (quand même) 1,7M€ à la ville, la subvention à l'ASAC n'étant qu'une goutte d'eau dans cette histoire. C'est assez plaisant que vous défendiez cela alors que par ailleurs vous êtes un pourfendeur des dépenses publiques excessives.

Reste l 'argument masqué: vous n 'aimez ni les voitures de course,

Et à supposer que, c'est un délit ? En plus la question n'est pas là, je n'aime ni ne déteste les voitures de course. Leur place est sur un circuit, le tout financé par ceux qui aiment, pas par moi.

ni la technologie,

C'est cela, oui. Mon boulot de tous les jours c'est de la technologie, mais à part ça je n'aime pas la technologie :lol: .

Accessoirement je ne vois pas de technologie si avancée que ça dans les voitures de course en général et encore moins dans les voitures de courses présentes à Pau. Une Prius contient plus de technologies avancées que n'importe quelle caisse qui tourne à Pau.

ni l 'histoire, ni le GP de Pau,

Là dans le genre argument absurde vous faites fort. Vous voulez rétablir les jeux du cirque ? Non ? Ah, je le savais: vous n'aimez pas l'histoire !

ni ceux qui aiment tout ça.

Pauvre Oscar qui est mal aimé :lol: !!!
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Mer 1 Déc 2010 13:37

Là, Péhache, vous venez de perdre votre temps . Et je vous ai déjà dit ce que je pensais de votre manière de découper les interventions des uns et des autres en fines lanières pour y apporter vos commentaires souvent bornés et déjà lus mille fois, sans jamais de contribution véritablement originale. Ne comptez pas sur moi pour poursuivre sur ce mode qui me parait mieux convenir aux bretteurs d' Alternatives P qui s'envoient des tomates à longueur de posts. Retournez-y, on vous y attend. L 'essentiel, c' est que le GP reste bien vivant, ne vous en déplaise. A ce point de vue, mes efforts sont plus productifs que les vôtres. :mrgreen:

Courtoisement votre, bien sûr
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Mer 1 Déc 2010 14:23

Je crois que la question, c'est principalement le coût.
La ville nous avait dit que ça devait coûter 2,3 M€ puis finalement, c'est 1,7 M€ dont 300 K€ de subvention directe.
Ensuite, les 1,4 M€ restants peuvent être discutés, analysés.
Ce ne doit pas être considéré comme une simple utilisation du personnel municipal qui sinon serait occupé à autre chose. C'est un évènement exceptionnel donc le personnel doit être totalement intérimaire.
Il y a sans doute de l'abus: le nombre de personnel "d'accueil" (peut-être des petits boulots pour faire plaisir aux uns et aux autres...)
Il y a en plus les nouvelles tribunes pour 1,3 M€ HT à amortir.

Je préfèrerais qu'il y ait par exemple 0,7 M€ de subventions directes, tout le reste à la charge de l'organisateur qui se débrouille.
Admettons qu'il y ait 0,1 M€ de retombées en TP, ça ferait un coût de 0,6 M€.
La mairie ne doit pas gérer la mise à disposition du circuit, l'accueil, la sécurité. Elle doit surtout ne rien faire à part verser une subvention raisonnable.
Alors, le GP devient un peu moins aberrant, mais les coupes claires dans le sport pro doivent se faire sur d'autres postes.
Au total sport pro, on est à 8 M€ par an, il faut revenir à 3 M€ par an maximum.

Sur le GP, admettons qu'il y ait 15 000 personnes différentes sur les 2 jours, ça ferait (600 K€ / 15 K) = 40 € de subvention par spectateur, c'est déjà beaucoup.
Sur les précédents, on était à 2 300 K€ / 15 K = 153 € (chiffres discutables).
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Mer 1 Déc 2010 15:13

Le gros point, c'est le montage du circuit. Le reste c'est peanuts, dans l 'optique actuelle. Sur le plan sportif et en contrepartie, le plateau "moderne" sera un peu maigrelet en 2011 après cette interruption pour cause de remise à plat.
Le montage du circuit est une opération à la fois rodée et délicate. Rodée, parce que tous les éléments nécessaires à ce montage sont déjà en place (position des supports de rails, grillages et scellements divers). Elle est délicate, car elle implique une gestion des cas particuliers et d'une règlementation toujours plus touffue. Des surcoûts très importants ont été par exemple générés par l 'obligation de permettre l 'accès à des riverains y compris pendant une épreuve, afin d' évacuer une personne éventuellement en détresse. Il serait probablement moins onéreux de leur proposer un we à l' Hotel du Palais, mais, bon, c'est comme ça. D 'où la nécessite d'une coordination communale. Une part des équipements de sécurité doit aussi être renouvelée chaque année etc..
Je ne comprends pas par contre pourquoi, au lieu de dépenser 120k€ en consulting pour en arriver à quelque chose près à la situation ante, on n'a pas recherché à définir puis optimiser les coûts de montage et de démontage du circuit, afin de ne pas laisser les services de la Mairie et les entreprises sous-traitantes empiler des heures improductives en les facturant au contribuable.
En d'autres termes et c'est valable aussi pour les opposants au GP, il aurait été plus utile d'obliger les autorités à justifier des coûts annoncés plutôt qu 'à revendiquer, contre l' avis du plus grand nombre, l 'arrêt pur et simple de cette épreuve tout en faisant tout pour les inflater, histoire de les rendre encore plus insupportables.
Je m' y suis essayé pour ma part sans jamais obtenir de réponse.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Jeu 2 Déc 2010 02:02

Mon cher Oscar, je comprends bien que vous n'aimiez pas que l'on reprenne point par point tout votre blabla et la mise en évidence de la faiblesse de vos arguments qui en découle.

Pour le reste vous pouvez encore effectivement vous réjouir de voir quelques années encore votre hobby grassement subventionné par le contribuable. A moyen terme toutefois je suis assez "tranquille" sur la disparition inéluctable de cet anachronisme (et d'autres avec lui), ne serait-ce que quand nos collectivités seront financièrement exsangues, ce qui va arriver tôt ou tard. A vous lire par ailleurs, je suis certain que vous ne pensez d'ailleurs pas différemment sur ce dernier point.
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede jerlau » Jeu 2 Déc 2010 08:56

Mais la seule chose qui ne colle pas dans ce GP, c'est le fait que cela soit financé par les pouvoirs publics, comme d'ailleurs pour les autres spectacles, sportifs ou autres financés par les pouvoirs publics.

Que les organsateurs organisent ce qu'ils veulent, des courses avec les pilotes en tutu ou autre, ou des courses d'ânes, c'est leur problème. Ils payent pour louer l'espace public. C'est une recette pour la Mairie. S'ils font venir du monde ils sous-louent leur emplacement à d'autres commerçants...... Il y a plein de recettes pour financer une manifestation publique.

Moi je voudrais voir une course avec les pilotes en tutu vert !
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 09:36

Je paie beaucoup d' impôts. C'est un privilège que ceux qui n 'en payent pas, voudraient bien partager, ce que je veux bien comprendre. Nous dirons donc que j 'ai de la chance. Ça ne me donne d'ailleurs aucun droit supplémentaire, le suffrage censitaire ayant (hélas... :D ) été aboli par notre République. Mais il y a longtemps que j 'ai renoncé à espérer qu' une gestion malthusienne des finances publiques me permette d'échapper à ces prélèvements obligatoires toujours très désagréables mais indispensables dans un pays qui m'offre autant d’agréments et d'infrastructures par ailleurs. Donc, ce qui m' intéresse, ce n 'est pas tant d'espérer que mes impôts baissent, je ne suis pas assez optimiste, mais c'est plutôt de savoir comment l 'argent public doit être dépensé, optimisé, géré. Une manie de chef d'entreprise, je suppose. C'est la différence fondamentale entre dépenser et investir, gagner et prélever, gérer et administrer.
Concernant le GP, il y a à la base du malentendu il me semble, une différence de vision entre les paléo-palois et les néo (...), je l 'ai déjà dit. Ça c'est culturel et ça ne permet pas de rapprocher des points de vue. Tout simplement parce que tout le monde ne regarde pas la même chose et pas avec les mêmes lunettes. Sinon, je ne vois pas comment des écolos béarnais patentés auraient pu devenir les plus ardents supporters de cet évènement au sein même du Conseil et pourquoi la Maire se serait soudainement ravisée. Pour moi et beaucoup d'autres, ne pas essayer de maintenir le GP, c'est comme laisser le château à l 'abandon. Au travers de cette semaine de GP, c'est cette tradition qu 'il me semble important de maintenir en ville et aussi de faire évoluer. Je me réjouis à l 'avance de voir des Scalextrix débouler dans le parc Beaumont...Comme je me réjouis de voir au travers du GP historique, se commémorer chaque année des moments qui ont fait l' histoire et la réputation de notre ville. J'y vois le moyen de la faire connaître par le plus grand nombre à l'occasion d'une manifestation festive et pacifique qui s'adresse à des passionnés mais aussi aux enfants et à ceux qui plus grands ont conservé leurs souvenirs de petits garçons et leur capacité à s'en émouvoir. Une fois par an.

C'est donc pour moi de l 'argent public bien dépensé, tout simplement parce que j 'entends très souvent: "Ah oui, Pau, c'est sympa comme ville. J 'aime bien. J 'y étais l 'an dernier pour le GP et ça m'a bien plu. Et puis les gens sont sympas..Il faudra que j'y revienne"

Sur la question du sport pro en général, je constate simplement qu 'il constitue une offre de spectacle dont la population est particulièrement friande. Je n 'en suis qu' un consommateur très modéré, je préfère le rugby au foot, lors des grandes occasions, le basket de temps en temps. Mais j 'aime l'esprit du sport, ceux qui le pratiquent et en acceptent la discipline, même si les déviances du sport pro peuvent m' irriter, comme tout le monde. Alors certes, Pau dépense trop d'argent pour soutenir le sport pro, mais je ne suis pas sûr que si cet argent n 'était pas dépensé, il serait simplement économisé...Je suis même sûr du contraire. Nous n 'échapperions pas à un projet pharaonique à payer sur 30 ans, comme un tramway par exemple. pour faire comme tout le monde. L 'avantage des subventions reconduites annuellement, c'est qu' on peut les couper immédiatement. Elles n 'engagent pas sur le long terme. En cela elles ne me dérangent pas trop. En celà nous sommes d' accord PH. On verra la suite. Si personne ne s’intéresse désormais au GP, il s'arrêtera tout seul. Moi à mon âge, il me reste mes souvenirs et ceux-là m' appartiennent.
Dernière édition par Oscar le Jeu 2 Déc 2010 14:27, édité 1 fois.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Jeu 2 Déc 2010 10:52

Oscar...
Vous êtes au courant qu'il y a une crise économique et que la dette de la France est pour le moins préoccupante... Celle de Pau en fait partie. La ville a également bien des chantiers nécessaires à mener.
Alors, il faut (entre autres) réduire les dépenses publiques (non cruciales), à tous niveaux. Nombre de fonctionnaires dans les collectivités territoriales, dépenses pour le sport pro etc. C'est simplement indispensable pour se sortir de là.
Tant pis pour les passionnés qui regrettent les grands moments où l'EB a gagné la coupe d'Europe, les grands pilotes sur le GP etc.
S'ils ne veulent pas comprendre ou tiennent plus à leur passion qu'à l'intérêt général... Il y a des choses bien plus graves.

Si vous raisonnez par rapport à un maire qui, s'il ne mettait pas l'argent là, le mettrait dans d'autres choses tout aussi contestables, vous pouvez tout justifier ! De même si vous parliez d'un maire qui ne prendrait pas une décision parce qu'elle ferait des mécontents.

Et puis, que la population sache exactement combien coûte le sport pro, les dépenses plus pertinentes qui auraient pu être faites à la place de cela, que l'on organise un référendum, et voyons ce que pensent les citoyens du GP, de l'EB etc.

Pour moi, soit le GP devrait se faire à un coût raisonnable: maximum 600 K€ = 40 € de subvention par spectateur. Soit il doit disparaître.

En l'absence de réduction de coûts drastiques, on ne devrait plus parler du GP, mais de l'université, de la qualité du CV et de l'urbanisme de la modération des impôts... des choses bien plus importantes.
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 13:42

Oscar...
Vous êtes au courant qu'il y a une crise économique et que la dette de la France est pour le moins préoccupante... Celle de Pau en fait partie. La ville a également bien des chantiers nécessaires à mener.


Non, je ne savais pas, pardon..

L 'endettement de Pau n'est pas catastrophique au contraire. L' argent public est stérile quand il est dépensé en prébendes ou en salaires improductifs. Il est utile et même nécessaire quand il alimente l 'économie locale qui lui restitue des taxes directes et indirectes et crée des emplois productifs. En d'autres terme une vache sur une médiathèque c'est une dépense inutile. 2 médiathèques et 3 piscines dans l 'agglo, probablement aussi. D 'autant que ces invetissements là généèrent des coûts de fonctionnements élevés. L 'organisation de manifestations sportives, c'est juste un peu de vitamines à un moment donné. Ca n 'engage pas sur le long terme.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Jeu 2 Déc 2010 14:38

L'endettement de Pau n'est pas catastrophique pour une raison importante : le niveau très élevé de la fiscalité locale. Quant à l'endettement de l'agglo, il est nettement moins glorieux que celui de la ville de Pau. Et comme dit Jerlau, si on allait voir les dettes des différentes SEM détenues par la ville, on aurait peut-être des surprises.

Par ailleurs justifier des conneries par d'autres conneries (qui n'en sont d'ailleurs pas toutes selon moi), c'est, comment dire... une connerie ?

Quant aux fameuses retombées du GP et autres manifestations sportives, puisque c'est de ça dont vous parlez (l'argent public nécessaire quand il alimente l'économie locale), c'est la tarte à la crême habituelle. La CCI, que l'on ne suspectera pas d'anti GPisme primaire, avait estimé ces retombées à 5M€ (de mémoire) : ce qui est extrêmement faible au regard de l'investissement consenti. L'effet de levier est minime, et la ville ferait presque mieux de distribuer directement l'argent aux hôteliers.
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 15:23

L'endettement de Pau n'est pas catastrophique pour une raison importante : le niveau très élevé de la fiscalité locale.

Et vice-versa...
Présentez vous, puis faites vous élire (vous pouvez compter sur moi :mrgreen: ). Faites ensuite baisser le niveau des impôts, puisque que comme je le pense également, c'est largement faisable sans beaucoup d'efforts. Puis supprimez le GP, le sport pro et tout ce qui vous déplaît ici, et qu'on en finisse. Je n' ai pas envie de risquer d'atteindre le point Godwin en tentant de dialoguer avec des murs fussent-ils verts, roses, rouges ou fushia. Vous voyez, je ne vous mets plus sur une étagère, je vous laisse le choix.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Jeu 2 Déc 2010 15:31

Il faut réduire toutes les dépenses excessives, et ce rapidement.
Le sport pro à Pau en fait évidemment partie.
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Jeu 2 Déc 2010 16:07

Quoi, vice-versa ? Encore une pirouette pour ne pas discuter des arguments ? Quand vous évoquez les retombées je vous réponds chiffres à l'appui qu'elles sont minimes, et là silence radio de votre part. Quand vous parlez de "discuter avec de murs", comme on dit : paille, poutre, toussa...

En définitive le seul argument que vous arrivez à produire pour justifier le GP c'est le patrimoine et la nostalgie. Pourquoi pas, mais chacun jugera si cela vaut 1,7M€/an d'argent public.

Et non je n'ai aucune intention d'être élu, pas plus que vous je suppose. Et nous savons tous deux que tout ce qui se dit sur ces forums n'a pas grande importance et encore moins d'influence, du moins immédiate.
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede jerlau » Jeu 2 Déc 2010 17:57

Personnellement je ne suis pas un fana du GP. Mais s'il y a des clients pour cela, autant que la ville en profite, non pas pour payer, mais pour encaisser. Elle loue l'espace et tout ce qu'elle peut louer. Que la ville paye 1,7ME ou autre, cela n'a pas de sens. C'est aux organisateurs à créer le "barnum" nécessaire pour ameuter le monde, faire filmer le spectacle et le répercuter dans le monde entier. C'est là à mon avis que l'argent public sclérose les cervelles. Il est toujours plus facile d'aller pleurer à la porte d'une collectivité que d'aller monter le "barnum". Il va sans dire que ces trafics public/privé, quel que soit le niveau, font venir l'idée des retro-commissions à l'esprit de tout citoyen. 1.7 ME c''est à peine 12 euros par personne de l'agglo. Il y a plein de recettes pour engranger des recettes. Le "je paye pour voir mais je serais remboursé" , et même plus que remboursé est toujours une affaire allègre. Jésus l'avait monté au Lac de Tibériade ! Les poisssons affluaient, les pêcheurs arrivaient. Comment monter un Lac de Tibériade ? Le ticket de caisse du GP donne lieu à un achat gratuit chez un fournisseur. Le fournisseur, il va des petites culotes à la bagnole ou chez le boucher. on va d'un achat à un autre, la retombée économique est alors certaine. Et l'annonceur paye pour être sur le ticket, la ville peut s'enflammer, et se ruer sur tout.

le barnum à monter peut être complémentaire au grand prix. Faites une course de camion à l'américaine sur le circuit (on consolidera le Pont Oscar !), cela attire un public, faites un trial de bagnoles dans les méandres du gave, cela attire les caméras.

La subvention paralyse les esprits, la recherche de fric dope le spectacle. Qu'on laisse tranquille la Mairie ! Et qu'elle garde ses 1,7 ME pour ses bonnes oeuvres !
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 20:08

Quoi, vice-versa ? Encore une pirouette pour ne pas discuter des arguments ? Quand vous évoquez les retombées je vous réponds chiffres à l'appui qu'elles sont minimes, et là silence radio de votre part. Quand vous parlez de "discuter avec de murs", comme on dit : paille, poutre, toussa...


Le Pic du Midi de la mauvaise foi. Vice-versa par ce qu' évidemment s'il y a beaucoup d'impôts il y a moins de dette et que s'il n'y a pas de dettes c'est que probablement il y a beaucoup d'impôts. Sans intérêt, donc. Sinon de dire que la Mairie s'est en effet débarrassée de ses dettes. probablement sur l 'agglo d' ailleurs et dans le fatras de toutes ses SEM qui sont effectivement des bombes à retardement

Quant à vos chiffres à l 'appui, vous ne manquez pas d'air.....Ils sont ou ? La dernière fois que la CCI a présenté une évaluation vous vous en êtes tiré en déclarant haut et fort que ce n 'était pas aux finances municipales de financer les hôteliers. Je vous avais fait remarqué que ceux-ci avaient consenti de lourds investissements très utiles pour l 'attractivité de la ville en tablant sur une certaine fréquentation. Mais vous avez répondu que ce n 'était pas votre problème...Vos arguments sont autant de repoussoirs pour les idées que vous défendez cher ami..

Moi, je relève le gant. Je vous propose cette évaluation qui en vaut une autre quant aux retombées réelles d'un évènement comme celui-ci, en prenant des hypothèses modestes et conservatrices. Je sais que celà ne servira à rien mais je le fais quand-même pour nos autres lecteurs. Voici donc mes hypothèses . Avancez donc les vôtres Monsieur Je-sais-tout

GP.gif
(10.09 Kio) Pas encore téléchargé


Les retombées directes des deux We devraient être de l 'ordre de 4 à 5 millions d' € soit un coefficient d'efficacité de la dépense publique nette d' environ 4 . Pour 1€ dépensé, 2,5€ retournés dont 0, 5€ en taxes...Je me réjouis qu' une maire socialiste sache compter.
Dernière édition par Oscar le Jeu 2 Déc 2010 20:41, édité 1 fois.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Jeu 2 Déc 2010 20:37

Oscar a écrit:les hôteliers... Je vous avais fait remarqué que ceux-ci avaient consenti de lourds investissements très utiles pour l 'attractivité de la ville en tablant sur une certaine fréquentation. Mais vous avez répondu que ce n 'était pas votre problème...
[...]Les retombées directes des deux We devraient être de l 'ordre de 4 à 5 millions d' € soit un coefficient d'efficacité de la dépense publique d' environ 5. Pour 1€ dépensé, 2,5€ retournés dont 0, 5€ en taxes...

Les hôteliers ont fait des investissements... Il y a eu un maire taré qui a développé le sport pro à outrance au mépris des choses essentielles pour la ville, les hôteliers ont suivi en conséquent. Mais ils ont pris des risques qu'ils doivent assumer. Ces choses ne sont pas inamovibles. Les maires suivants peuvent très bien revenir sur cette politique en faveur du sport pro.

Et le conflit d'intérêt chez M. De Stampa, à la fois président de la CCI qui soutient à fond le GP et propriétaire de certains hôtels de luxe.

Sur les retombées. Arrondissons à 5 M€ de retombées en chiffre d'affaires TTC pour un coût pour la ville de 2 M€.
Si on compte la TVA, il y a 1 M€ qui revient à l'Etat. Tant mieux.
4 M€ de retombées HT... pour un coût pour la ville de 2 M€... C'est absolument ridicule.
Comme je l'ai dit précédemment, les retombées en TP doivent être de l'ordre de 0,1 M€.
Donnez-moi 2 M€. Je vais monter une affaire de n'importe quoi et faire 4 M€ de CA.

Voir les différences de retombées avec le Tour de France par rapport au coût: arrivée, départ, ville étape, retombées indirectes (1 Mds de téléspectateurs contre 20 M pour le GP)
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 20:42

Vous dites en effet n 'importe quoi. Depuis quand un commerçant élu à la CCI serait-il en "conflit d'intérêt" avec ceux qu' il représente et dont il fait partie ? pourquoi faudrait-il souhaiter que des hotels dits "de luxe" restent vides ? leurs employés sont ils également " de luxe" ?
L 'effet de levier des dépenses publiques:

2 M € d' argent public injectés dans l 'économie locale en 2 week-ends - 1 million de retour en taxes directes et indirectes, celà nous fait 1 million de dépenses nettes, constituées pour l 'essentiel d' heures d' employés municipaux qui de toute façon seront payés.

4 millions HT de retour pour la ville, de l 'argent véritablement dépensé à Pau, ça fait bien un coefficient de 4. Analysez toutes les dépenses de fonctionnement sous cet angle et trouvez-vous d'autres obsessions. Vous vous en porterez mieux.
Dernière édition par Oscar le Jeu 2 Déc 2010 22:17, édité 1 fois.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Jeu 2 Déc 2010 21:01

Soit vous êtes aveuglé par votre passion, soit vous vous amusez à jouer l'avocat du diable.

Le GP sert les hôteliers et restaurateurs bien plus que les autres commerçants et en particulier les hôtels de luxe.

Vous prenez 2 M€ payés par Pau auxquels vous enlevez 1 M€ qui retourne à l'Etat... un peu facile.
Parlons en argent local. Ca fait 2 M€ payés par la ville pour 4 M€ HT de CA par des hôteliers...

Vous pensez que la PME du coin reçoit 2 M€ d'argent public pour qu'on lui permette de faire 4 M€ de CA ???

Et le GP est un spectacle sportif comme il y en a déjà pléthore à Pau sans cela.

Pas de mission de service public, à l'inverse des transports en commun par exemple.
La participation raisonnable à un club de sport pro de haut niveau pour les spectacles sportifs, comme c'est le cas pour le spectacles culturels peut être considéré comme une certaine mission sociale, pour le plaisir des citoyens qui vont au spectacle.
A partir d'un certain seuil (disons 3 M€, il est largement dépassé à Pau, on rentre dans les dépenses somptuaires ou des spectacles qui devraient être totalement payants, ou comme ceux vus à la télé qui sont financés par la pub essentiellement).
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Jeu 2 Déc 2010 22:15

Vous êtes dans l 'incantation. Vous ne raisonnez plus. Vous détestez le GP qui vient troubler votre petit confort une fois par an. On l 'a compris. Vous avez le droit de le crier sur tous les toits si vous voulez. Inutile de tenter de trouver une justification rationnelle à votre appréciation. Il n' y en a pas. Ou s'il y en a, il faut la mesurer à l 'aune de la dépense publique en général qui pour la plupart des cas se montre bien moins efficace que dans ce cas particulier. Vous avez la même attitude à l 'envers quand vous défendez mordicus un projet aussi idiot que d'ouvrir l' Aragon depuis la gare. TPMG
Ah oui, c'est vrai, vous n 'aimez pas non plus les commerçants surtout ceux qui essayent d' élever le niveau plutôt médiocre de l 'offre locale. Ils apprécieront.
Deux précisions quand-même. Que ce soit l 'état ou la ville qui s'y retrouve quelle importance..Quel est l 'engagement financier de l 'état dans le budget de la ville ? Réfléchissez un peu.
Enfin, cessez de ressasser et d' associer le monde du sport automobile dans les catégories proposées à Pau au luxe si vous voulez nous faire croire que vous connaissez le sujet.

Ma passion ? Elle a été comblée depuis longtemps et elle ne s'exprime pas dans ce cadre.
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Néo » Jeu 2 Déc 2010 23:34

Oscar a écrit:Que ce soit l 'état ou la ville qui s'y retrouve quelle importance..Quel est l 'engagement financier de l 'état dans le budget de la ville ?

L'Etat... il nous a bien aidé à bâtir ces conneries de stade de kayak, complexe de pelote et médiathèque démesurée.
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede pehache » Ven 3 Déc 2010 02:33

Vous défendez l'indéfendable, Oscar. Un effet de levier de 2 est absolument ridicule dans ce genre de montage. Comme dit Néo, donnez 2M€ à n'importe quelle PME viable pour développer son activité, et elle créera beaucoup plus que 4M€ de CA.

Les chiffres de la CCI sont quelque part sur ce site, j'ai la flemme de les rechercher.

Quant aux hôteliers je suis tout à fait d'accord avec Néo : ils ont pris un risque (notion que vous glorifiez par ailleurs), qui est que le GP puisse disparaître. Ou alors vous souhaitez que les collectivités publiques aient pour rôle d'assurer la pérennisation des marchés des entreprises ?
pehache
jeune chien fou
 
Messages: 54
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:08

Re: La suspension du Grand Prix de Pau en 2010 : et ensuite ?

Messagede Oscar » Ven 3 Déc 2010 09:16

Ridicule par rapport à qui et à quoi s' agissant de dépenses publiques? Encore des affirmations assénées avec aplomb, sans le moindre début de référence scientifique...Si vous n' aviez pas "la flemme" de rechercher des informations objectives, vous pourriez par exemple lire ce rapport sur la performance de la dépense publique http://www.performance-publique.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2010/rapport_depense_2010.pdf

Vous y verriez que si la dépense publique totale dépasse 50% du PIB en France, il n 'est pas particulièrement ridicule de voir un levier de 4 (et pas 2..) s'appliquer aux dépenses du GP. Au lieu de nous asséner des crétineries du style, "donnez-moi 2 millions, je vous en ferai 4..." (je doute d'ailleurs que vous y parveniez...)
Vous y liriez aussi ce préambule que je cite..
Selon l’économiste américain Richard Musgrave, la dépense publique peut répondre à trois fonctions : une fonction d’allocation des ressources (pour financer les biens et services publics), une fonction de redistribution (pour corriger les inégalités) et une fonction de stabilisation macroéconomique (pour lisser les variations cycliques de l’activité).


Les collectivités publiques dont le rôle serait d'assurer la pérennité des entreprises ? Je ne suis ni keynésien ni marxiste (moi) Par contre j 'essaye de regarder quels sont les moyens objectifs dont nous disposons au travers des ressources communales, pour développer l 'activité locale, donc l 'emploi, donc l 'activité etc...Je ne reste pas planté dans mes certitudes, accroché comme un bernacle à mes idées fixes, coincé par l ' étroitesse de mon point de vue et les limites de mes connaissances et de mon expérience.

Si votre vision du monde est celle d' Eva Joly et de ses amis, je vous la laisse. Elle est à son image et je me réjouis d' avance de la voir confrontée au suffrage universel et avec elle les rêves étriqués de tous les pisse-froid qui m 'ennuient mortellement et sont autant de cauchemars pour les hommes libres et entreprenants.

Je préfère débattre de TVA sociale avec Jerlau, tiens. Nous ne sommes pas d' accord, mais au moins nous pouvons discuter en nous respectant, nous obligeant par la même occasion à approfondir notre réflexion, étayer nos arguments et nous intéresser en profondeur au sujet..
Oscar
jeune chien fou
 
Messages: 117
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:54

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le coût du sport professionnel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron