Page 1 sur 2

La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mar 24 Aoû 2010 12:38
de _patous_
Mis rapidement en place au début du mandat (en remplacement de l'ancien forum de la ville), les e-ateliers étaient partis sur de bonnes bases. Les citoyens posaient des questions ou faisaient des suggestions, et les élus et services jouaient le jeu en répondant. Au bout d'un an toutefois, quelques statistiques sur les délais de réponses avaient révélé que ceux-ci se dégradaient. Mais au moins tous les messages obtenaient une réponse, et nous espérions que les choses s'amélioreraient après avoir signalé ce fait à la mairie.

Malheureusement, encore un an plus tard, c'est pire que jamais : de nombreux messages sont sans réponse depuis des mois (jusqu'à un an pour certains), quand il y en a elles sont de plus de plus souvent en langue de bois de la part du service communication, la dernière réponse publiée date de 2 mois (26 mai)... On a du mal à croire que personne n'a posé de question durant 2 mois, n'est-ce pas ?? Dans ces conditions, inutile même de refaire une analyse statistique des délais de réponse : les e-ateliers sont devenus une vaste blague.

Ces dysfonctionnements ont été exposés sur les e-ateliers même (réponse en langue de bois du service communication) et à M Lavignotte, qui n'a pas donné de nouvelles. Il faut dire que de son point de vue, les e-ateliers fonctionnent. Si il le dit...

A qui la faute ? Elus qui n'ont pas été capables de fixer un cadre et des objectifs de fonctionnement pour les e-ateliers ? Service communication qui ne fait pas son boulot ? Les deux ? Autre ?

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mar 24 Aoû 2010 12:50
de Néo
Autant pour les jardiniers on peut trouver une (très faible) part d'excuses à la municipalité actuelle (qui a transformé beaucoup de CDD inutiles en CDI inutiles) et qui est là maintenant depuis 2 ans et demi, et qui "hérite" si je puis dire d'une certaine mafia (construite par cautionnement de MLC et consors).

Autant le service com, travaille directement avec MLC. Les personnes clés (qui répondent sur e-ateliers) changent avec chaque nouvelle municipalité. Ensuite, les "petites mains" qui font le journal municipal etc doivent rester. 0 excuse pour les élus. (Et très peu sur le reste, à mon avis).

N'oublions pas qu'il s'appelle "bureau de communication politique" :roll:

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mar 24 Aoû 2010 12:52
de Autochtone palois
L'étude qui doit être faite sur la "démocratie participative" devrait donner la réponse à la question ... :roll:

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 08:18
de Pierre
Néo, la question n'est pas tant de savoir si il faut trouver des excuses aux uns ou aux autres, mais éventuellement d'essayer d'identifier les causes des disfonctionnements (pour autant qu'on puisse vu de l'extérieur).

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 14:42
de l'intrus
néo se prend les pieds dans le tapis

il confonds le responsable de la communication politique directement rattaché au cabinet du maire, et le service communication qui est un service comme les autre

aucun rapport entre les deux

c'est le service communication (les petite mains) qui gère les eateliers tout comme le reste du site web (et le magasine municipal), c'est pas le cabinet du maire

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 15:38
de Néo
Ah, les services, ils sont terribles... ! S'il y a un manque de réponses sur e-ateliers, ce n'est donc pas à cause des élus... ? :roll:
Et puisqu'il y a 2 services distincts de com, il n'y a donc aucun lien entre les 2 ?!
L'intrus... La couleuvre que vous voulez nous faire avaler est un peu grosse. C'est presque un anaconda :lol:
Sinon, merci pour votre humour.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 17:39
de Colas
réponse à l'intrus

vous vous plantez dans votre explication. Le Service communication n'est pas "un service comme les autres", perdu dans les bas-fonds de la hérarchie municipale comme vous cherchez à le faire croire. L'organigramme officiel montre que le Service communication dépend directement de Mme Letuppe . Il suffit de consulter l'organigramme de Pau
http://www.pau.fr/xox_01/fichiers/organigramme/organigramme.pdf

Si les réponses ne viennent pas sur les e-services c'est parce qu'il en a été décidé ainsi et pas par la faute d'un sous fifre qui aurait oublié de transmette le courrier!

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 18:46
de l'intrus
l'organigramme ne contredis pas ce que j'ai dis

le service communication dépend de mme letuppe et mme letuppe dépend du dgs. ça fait partie des services et ce sont eux qui gère les eateliers

la communication politique est faite par le cabinet du maire et ne fait pas partie des services

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 19:03
de l'intrus
à néo : ni couleuvre ni anaconda, je me suis contenté de rectifier vos affirmations erronés

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 21:35
de Colas
il nous gonfle l'intrus avec ses explications. Et d'autant plus qu'il fait porter la responsabilité sur les "petits"
ça fait partie des services et ce sont eux qui gère les eateliers

A croire son raisonnement ça signifie que les seules "choses" que contrôle sérieusement la maire sont Mme LALANNE-COURREGES, M CREMER et Mmes BOYER-DURRIEU et PERROT, soit l'audit, le DGS et le Cabinet parce que raccordés en direct avec la maire !!!! Et que tous les autres sont livrés à eux-mêmes, organisant leurs missions comme ils le peuvent ou le veulent!!!
http://www.pau.fr/xox_01/fichiers/organigramme/organigramme.pdf

A le suivre toujours, l'organigramme montrerait alors que les autres 1700 fonctionnaires municipaux travaillent comme ils l'entendent , ne rendent pas des comptes sur leur activité au jour le jour et ne sont même pas contrôlés à l'échelle du mois. Au Conseil Régional une fonctionnaire s'est faite envoyer en commission disciplinaire pour moins que celà.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mer 25 Aoû 2010 23:03
de l'intrus
vous brodez

je ne fais porter la responsabilité sur personne, je décris les choses telle quelle sont, et telle quelle sont sont sur votre organigramme, alors que vous mélanger tout et donner de fausses informations

il y a une grande différence entre les service et le cabinet du maire

et la fonctionnaire du conseil général dont vous parlez a été mise à pied pas parce qu'elle ne travaillait pas mais parce qu'elle dénonçait le manque de travail général dans les service des collectivité locales justement

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 10:10
de Patricia Wolfs
Si on suit votre raisonnement, Monsieur l'intrus, cela veut dire que, si les eateliers (donc, quelque part, la démocracie participative) ne marchent pas, c'est la faute du DGS...
Et, bien sûr, que le DGS n'a personne au dessus de lui dans l'organigramme !!!

P.S. : c'est une employée du conseil régional (et non général) qui a écrit un livre et risque des sanctions pour ce qu'elle y dénonce.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 15:15
de l'intrus
oui, régional pas général dsl

vous aussi vous parlez à ma place et non vous ne suivez pas mon raisonnement

moi je ne fais que dire où se passe les choses, après désignez les coupable que vous voulez

vous savez très bien mme wolfs que si vous aviez gagner la mairie vous rencontreriez le même genre de difficulté

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 15:48
de Néo
l'intrus a écrit:moi je ne fais que dire où se passe les choses, après désignez les coupable que vous voulez

A qui voulez vous faire croire sur ce forum que MLC est compétente et à la hauteur de la situation, qu'elle n'est pas responsable directement ou indirectement du manque de réponses sur e-ateliers ? :lol:
Personne, vous le savez autant que moi. Alors à quoi bon insister ?
Une de ses premières mesures a été d'embaucher définitivement ceux qui avaient été pris en CDD par YU, par clientélisme, mesure qui a accentué les sureffectifs et le manque d'efficacité des services. Et son cumul des mandats n'arrange rien au temps qu'elle a à consacrer à ses fonctions de maire (comme c'est le cas également à Toulouse).

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 16:43
de Pierre
In fine, c'est évidemment celui qui est au sommet de la pyramide, donc le maire, donc MLC, qui est responsable devant les électeurs de ce qui ce passe ou ne se passe pas à la mairie.

Mais sur cet exemple parmi d'autres, il peut y avoir deux explications
- une volonté délibérée venant d'en haut de faire que ça ne fonctionne pas
- un management défectueux (dont la chaîne remonte jusqu'à MLC, je ne dis pas le contraire) qui n'arrive pas à fixer des objectifs et/ou à les contrôler qu'ils sont atteints, et des exécutants qui "en profitent"' pour ne pas faire correctement le travail

Dans le premier cas il n'y a pas grand-chose à espérer, alors que dans le second on peut espérer que ça puisse s'arranger si certains se réveillent. Et si ils ne se réveillent pas ma foi ils auront à assumer leurs insuffisances lors des prochaines élections, la sanction sera là. Mais se contenter de dire "c'est la faute à MLC" ça ne fait pas avancer le schmilblick pour comprendre ce qui se passe.

Juste une remarque : la volonté délibérée pour que ça ne fonctionne pas n'est pas très crédible. Dans les messages qui n'ont pas de réponse ou qui traînent pendant des mois il y a de tout, y compris des questions anodines, sans difficulté, dont on ne voit pas l'intérêt qu'il pourrait y avoir à ne pas répondre ou à camoufler quoi que ce soit.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 17:06
de Pierre
Néo a écrit:Une de ses premières mesures a été d'embaucher définitivement ceux qui avaient été pris en CDD par YU, par clientélisme, mesure qui a accentué les sureffectifs et le manque d'efficacité des services.

La mesure dont tu parles devait normalement consister à titulariser les contractuels employés à demeure depuis des années par la mairie, suivant une pratique trop répandue dans les collectivités locales (qui sont souvent hors-la-loi par rapport au code du travail). Ca n'était pas présenté à l'époque pour traiter le cas des CDD récents : y'en a-t'il eu dans le lot ? As-tu des chiffres sur "l'ancienneté" des titularisés ?

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 18:39
de Néo
Je n'ai pas de chiffres précis.
Je connais des personnes qui travaillent à la mairie qui m'ont rapporté les faits. YU a embauché 200 à 300 personnes je crois, une partie en CDD et une partie en CDI.
MLC a parachevé le travail....
100 personnes à 40 K€ = 4 M€ par an... qui vont rester en trop pendant 3 ans le temps de refaire baisser l'effectif = 12 M€...

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Jeu 26 Aoû 2010 21:50
de xav
Pierre a écrit:In fine, c'est évidemment celui qui est au sommet de la pyramide, donc le maire, donc MLC, qui est responsable devant les électeurs de ce qui ce passe ou ne se passe pas à la mairie.


Pierre, au sommet de la pyramide il y a Lignières Cassou et sa garde rapprochée avec deux socialistes et deux anciens du conseil général RPR UDF.

cherchez l'erreur :mrgreen:

http://www.lexpress.fr/region/sa-garde- ... 40311.html

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Ven 27 Aoû 2010 08:48
de Pierre
Néo a écrit:Je n'ai pas de chiffres précis.
Je connais des personnes qui travaillent à la mairie qui m'ont rapporté les faits.

Ca peut être vrai, tout comme ça peut être aussi des gens "qui veulent du bien" à MLC et déforment un peu la réalité.

Il y a eu des titularisations de contractuels c'est certain, c'est une revendication des syndicats à laquelle à laquelle MLC avait accédé lors des négociations après les élections. Mais le but était de régulariser la situation des contractuels qui étaient là depuis longtemps.

Après je ne vois pas trop comment ça aurait pu être si massif, puisque la cour des comptes ne relevait la présence que de 18 contractuels à la ville en 2007 : http://www.ccomptes.fr/fr/CRC02/documen ... 201018.pdf - page 6. Ca ne dit pas par contre combien il y en avait à la CDA.

Donc que ce soit sur le nombre de contractuels titularisés et sur l'éventuelle titularisation de CDD récents, ça mériterait un peu plus de précisions et de vérifications sur ce qui s'est réellement fait.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Ven 27 Aoû 2010 10:17
de Néo
De mémoire, il y aurait eu environ une centaine de CDD transformés en CDI par MLC. Mais je peux me tromper.

Pierre: Il y a eu des titularisations de contractuels c'est certain, c'est une revendication des syndicats à laquelle à laquelle MLC avait accédé lors des négociations après les élections. Mais le but était de régulariser la situation des contractuels qui étaient là depuis longtemps.
Etonnant qu'YU ne l'ait pas déjà fait.

Enfin, c'est pas sur e-ateliers qu'on pourra avoir le chiffre précis des embauches sous YU et MLC avec la répartition précises CDD, CDI, "petits boulots de qqes jours".

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Ven 27 Aoû 2010 11:03
de Pierre
xav a écrit:Pierre, au sommet de la pyramide il y a Lignières Cassou et sa garde rapprochée avec deux socialistes et deux anciens du conseil général RPR UDF.

cherchez l'erreur :mrgreen:

http://www.lexpress.fr/region/sa-garde- ... 40311.html

Ce qui montre qu'elle a choisi sa "garde rapprochée" sur des critères de compétences plus que sur des critères politiques. Ce n'est pas moi qui irai lui reprocher.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Ven 27 Aoû 2010 15:56
de Pierre
Néo a écrit:De mémoire, il y aurait eu environ une centaine de CDD transformés en CDI par MLC. Mais je peux me tromper.

Combien à la ville (où il n'y en avait que 18 en 2007), combien à la CDA, combien de CDD récents concernés, combien de contractuels présents depuis longtemps ?

Néo a écrit:Enfin, c'est pas sur e-ateliers qu'on pourra avoir le chiffre précis des embauches sous YU et MLC avec la répartition précises CDD, CDI, "petits boulots de qqes jours".

Voilà, le reproche factuel et incontestable est là : l'absence d'informations sur le fonctionnement de la ville, et le non fonctionnement du seul canal qui était disponible pour obtenir des informations.

Après, les reproches basés sur des informations trop imprécises, pas très fiables, ou invérifiables, je ne vois pas l'intérêt. En l'état je crois assez peu à ce chiffre de 100 CDD embauchés définitivement (ça ne parait pas cohérent avec les quelques chiffres disponibles), et pas du tout au fait qu'il s'agirait des CDD embauchés par YU. D'ailleurs même sur les 200 à 300 embauches que l'on prête à YU je commence à avoir des doutes, et je me demande si on n'aurait transformé au fil du temps un conditionnel en une certitude.

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Ven 27 Aoû 2010 23:47
de xav
Pierre a écrit:Ce qui montre qu'elle a choisi sa "garde rapprochée" sur des critères de compétences plus que sur des critères politiques. Ce n'est pas moi qui irai lui reprocher.

quel critères de compétences ?

l'esac et sa vache a 10 millions pour 100 élèves
la piscine découverte à 15 millions
le tcsp a 60 millions
le carrefour du pont d'espagne
les subventions des clubs pro
l'ouverture du parking aragon
la circulation au centre
les parkings relais
le mobilier de luxe a la cda
la vaste blague des eateliers
etc etc etc

il faut 50 % de gens sous le seuil de pauvreté pour réagir ? dans 10 ans ?

:cry:

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Sam 28 Aoû 2010 08:37
de Pierre
Soit, mais quel rapport avec le fait que la garde rapprochée soit de tendance PS, Modem, ou UMP ??

Re: La vaste blague des e-ateliers

MessagePosté: Mar 31 Aoû 2010 17:09
de AB
Bonjour, j'arrive... Il y a plus d'un an j'ai envoyé un mail aux e-ateliers... des mois et des mois plus tard j'ai constaté que d'autres mails avaient bien reçu une réponse, avec un délai énorme mais ces réponses étaient bien là, visibles.

Ma question aurait donc été censurée? J'envoie la même question... Quelques mois plus tard un ami envoie un mail avec le même contenu... Nous avons beau scruter les réponses des responsables des e-ateliers, on dirait que notre question ne leur plaît pas et est donc écartée.

Dans mes mails je demandais pourquoi les supports à vélos qui se trouvaient devant le cyberbase de Pau avaient été supprimés. A la place, il y a un emplacement pour garer une bagnole... Un utilisateurs de cyberbase qui arrive avec sa propre bicyclette ne peut plus l'attacher à aucun support et les vélos traînent dans le petit patio-enclos (l'histoire du revêtement en bois style pont du bateau, c'est tout un poème...) appuyés contre le mur...

Cette petite question modeste ne mérite pas de réponse de la part de la Mairie... qui installe des poteaux pour les Vélib partout... Pour le moment on ne voit que des poteaux, d'ailleurs.

Est-ce une façon pour me faire comprendre que les palois doivent laisser leurs vélos à la maison et utiliser les Vélibs???