Les élephants blancs

Les élephants blancs

Messagede DLA (Dédé La cAta) » Mar 10 Fév 2009 13:55

Je profite du fait que l'on puisse librement créer des articles sur les Patous Palois pour mentionner cette définition, selon Wikipedia.
Le stade de kayak et le complexe de pelote en sont des exemples frappants.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3 ... 7envergure)
Définition
Un Éléphant blanc est une réalisation d'envergure, souvent prestigieuse et d'initiative publique, qui s'avère plus coûteuse que bénéfique et dont l'exploitation ou l'entretien devient un fardeau financier.

Origine
L'expression vient des pays de tradition hindouiste ou boudhiste. La veille de la naissance de Bouddha, sa mère aurait rêvé d'un éléphant blanc. A partir de cette légende, s'est développé une sacralisation des éléphants blancs. Il n'était notamment pas permis de les faire travailler. Les éléphants blancs sont devenus des offrandes prestigieuses que les princes de l'Inde se faisaient entre eux. Pour certains de ces princes, moins nantis que les autres, le cadeau n'était pas sans poser de problèmes. Entre l'obligation de bien traiter l'animal et l'interdiction de le faire travailler, la possession d'un éléphant blanc pouvait devenir dispendieuse.

Succès de l'expression
Le Concorde peut être considéré comme un exemple classique d'éléphant blanc dans un contexte d'économie développée. Mais les exemples abondent aussi dans des environnements économiques d'inspiration marxiste ou dans les pays du Sud. L'expression s'emploie aujourd'hui dans un sens large. Elle concerne des réalisations de nature pratique mais inefficace économiquement. Ou bien des réalisations plus fantaisistes, voire irrationnelles. Dans les deux cas, l'éléphant blanc représente un coût de réalisation mais aussi un coût d'exploitation ou d'entretien.
DLA (Dédé La cAta)
 

Retourner vers Grands projets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron