Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Lun 20 Déc 2010 21:39

A pj64 : merci pour la description de cet instant magique ! J'imagine... Je ne sais pas si une photo aurait réussi à le capter. Si oui, j'aimerais la voir.
D'ailleurs, plus que "Pau porte des Pyrénées" qui ne me parait pas très juste (il y a autant de portes que de débouchés de vallées), et en plus pas très joli à entendre ("Pau por..."), je serais partisan d'un slogan "Pau balcon des Pyrénées".

A Vval :
J'ai peut-être un désaccord sur le point 1) de ta réponse :
1/ Pour revitaliser un centre ville il n'y a qu'un moyen : la vie commerciale qui favorise la vie de tous les jours et qui fera contre poids au coût du logement !
A Pau on ne veut faciliter que la mobilité vers l'hyper centre, en pénalisant ceux qui y vivent, a mon avis on prend le problème a l'envers .

Bien sûr, et je l'ai dit, et c'est aussi dans le titre que j'avais donné à ce fil de discussion, je pense qu'une partie de la solution est de repeupler le centre en le rendant attractif pour l'habitat. Il se développera alors, forcément, un commerce de proximité.
Mais un centre ville a pour vocation aussi d'attirer les gens qui n'y habitent pas en offrant des tas de choses qu'on ne trouve que là, et en plus commodément concentrées dans un périmètre réduit.
Donc, il faut concilier ces deux axes de renaissance, qui peuvent parfois se heurter, je le comprends bien.

En ce concerne le commerce indépendant : notre époque ne lui est pas favorable ; le personnel politique non plus, et peut-être encore moins la gauche traditionnelle.
Il peut souffrir des travaux, de l'incertitude de l'avenir urbain, des changements de fréquentation des rues où il est installé ; il peut ensuite souffrir de l'augmentation des prix immobiliers si la revitalisation réussit.
Un bon plan ne serait-il pas pour un commerçant indépendant de se lancer maintenant que les loyers sont encore bas ?
Je n'ai pas de solution ! L'associer le plus possible à la politique de rénovation ? Mais ne risque-t-il pas d'être un frein à toute politique ambitieuse ? Le problème est peut-être aussi la difficulté pour les commerçants indépendants à se fédérer ? Chacun est différent dans son activité et ses préférences.
En pensant à ça, j'ai une idée, peut-être pas très originale : depuis une dizaine d'années, on parle beaucoup des "start-up" ; toutes ne réussissent pas, beaucoup se cassent la gueule, mais quelques unes s'en sortent, et les plus chanceuses trouvent parfois à se revendre bon prix à des groupes plus costauds.
Est-ce qu'un commerce indépendant, ce n'est pas un peu ça : c'est risqué, souvent ça échoue, mais parfois, s'il y a rencontre avec l'esprit de l'époque, ça marche ! On peut même alors imaginer que le commerce indépendant se revende à un groupe, ou qu'il essaime lui-même, qu'il franchise son nom et son idée...

Bon, j'arrête, car je ne suis ni palois ni commerçant, donc on va finir par me le faire sentir...
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Néo » Lun 20 Déc 2010 22:06

Tederic a écrit:je serais partisan d'un slogan "Pau balcon des Pyrénées"

Je vote pour !
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Val » Mar 21 Déc 2010 12:06

Tederic a écrit:
1/ En ce concerne le commerce indépendant : notre époque ne lui est pas favorable ; le personnel politique non plus, et peut-être encore moins la gauche traditionnelle.
Il peut souffrir des travaux, de l'incertitude de l'avenir urbain, des changements de fréquentation des rues où il est installé ; il peut ensuite souffrir de l'augmentation des prix immobiliers si la revitalisation réussit.
2/ Un bon plan ne serait-il pas pour un commerçant indépendant de se lancer maintenant que les loyers sont encore bas ?
Je n'ai pas de solution ! L'associer le plus possible à la politique de rénovation ? Mais ne risque-t-il pas d'être un frein à toute politique ambitieuse ? Le problème est peut-être aussi la difficulté pour les commerçants indépendants à se fédérer ? Chacun est différent dans son activité et ses préférences.
3/ En pensant à ça, j'ai une idée, peut-être pas très originale : depuis une dizaine d'années, on parle beaucoup des "start-up" ; toutes ne réussissent pas, beaucoup se cassent la gueule, mais quelques unes s'en sortent, et les plus chanceuses trouvent parfois à se revendre bon prix à des groupes plus costauds.
Est-ce qu'un commerce indépendant, ce n'est pas un peu ça : c'est risqué, souvent ça échoue, mais parfois, s'il y a rencontre avec l'esprit de l'époque, ça marche ! On peut même alors imaginer que le commerce indépendant se revende à un groupe, ou qu'il essaime lui-même, qu'il franchise son nom et son idée...

4/ Bon, j'arrête, car je ne suis ni palois ni commerçant, donc on va finir par me le faire sentir...


1/ C'est exactement ce que je dénonce depuis longtemps, arrêtons l'hypocrisie !

2/ Un commerçant indépendant est obligatoirement indépendant, si non il est franchisé ! Dur de l'assumer a nôtre époque, c'est pourquoi je demande aux politiques de clarifier d'expliquer et d'annoncer leur décisions de rénovation ou politiques a l'avance, car si tu veux te lancer, aujourd’hui aucune banque te finance (je le vis ! ), car les valeurs des fonds sont trop incertaines !

3/ Un commerce se vend, se monnaye, se loue...... vit, meurt.....c'est ça le commerce, sauf qu'aujourd'hui.......... " PAU SE MEURT"

4/ N'arrête pas, Ta situation géographique ou ton job n'empêchent en rien d'exprimer un sentiment ou une idée. AU CONTRAIRE ! Comme l'a dit quelqu'un sur ce blog, je crois que c'est " pj64 ", on a moins de recul quand on y est quotidiennement !
Val
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede PJ64 » Mar 21 Déc 2010 12:39

[quote="Tederic"]A pj64 : merci pour la description de cet instant magique ! J'imagine... Je ne sais pas si une photo aurait réussi à le capter. Si oui, j'aimerais la voir.

C'est toujours dans ces moments là que l'on a jamais un appareil photo.. et celles de mon portable sont pas terribles pour un paysage..Je ne suis pas de la génération I phone..
PJ64
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Mar 21 Déc 2010 19:20

Je me dis que la photo, même avec un bon appareil, ne restitue jamais totalement ce qu'on a vu "en vrai". Ces effets de brume, de rayons de soleil, sont tellement subtils...
De ma chambre-bureau, à Tonneins, je domine une vaste plaine garonnaise, avec au fond plusieurs étages de relief (pour finir, le rebord du plateau landais). J'ai des visions de ce paysage que je trouve merveilleuses, et que j'aimerais bien "immortaliser". Et aussi partager et même diffuser, pour faire bouger l'image de Tonneins, qui est bien pire que celle de Pau...
J'ai un appareil photo sous la main, mais je n'arrive jamais à rendre ce que je voudrais.
Peut-être qu'un bon photographe, avec un matériel meilleur, y arriverait mieux, je ne sais pas.
Finalement, je me suis dit que j'arriverais à des résultats plus intéressants en faisant une interprétation artistique de ce paysage. J'ai essayé de retoucher par des collages les impressions sur papier des photos, et en ce moment, j'essaye même de reconstituer le paysage sans partir de l'impression sur papier, en reproduisant librement les grandes lignes du paysages, qui sont en fait assez simples.
Le pari peut sembler un peu fou (c'est tout bonnement d'être un artiste !-)) ; je serai infiniment plus loin de la réalité que par une photo. Mais je réussirai peut-être à exagérer ce qui dans la réalité me touche le plus (et donc peut toucher d'autres personnes). Inch Allah...
Pour revenir à Pau : puisque la vue sur les Pyrénées est emblématique de la ville, on pourrait imaginer que ce soit le thème d'expos artistiques, photographiques ou non. Peut-être y en a-t-il déjà eu. Mais ça vaudrait le coup d'être refait périodiquement.
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Invité » Mar 21 Déc 2010 19:56

Tederic, Val et autres

vos idées peuvent être intéressantes. Mais de grâce ne confondez pas tout, surtout quand c'est un domaine que vous ne connaissez pas.

1) Il existe un code du commerce, qu'il vous faut étudier. Ex: les baux commerciaux obéissent à des règles très particulières

2) Dans les domaines supposés d'avenir: les "start-up" et leurs avantages fiscaux dont vous avez entendu parler concernent les activités industrielles ou technologiques. Ça ne s'applique pas aux commerces, aux franchises et autres marques commerciales. S'il y a bénéfice en cédant un commerce n'ayez aucun doûte: pas d'exonération, ça sera imposé plein pôt
Invité
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Néo » Ven 31 Déc 2010 10:00

A propos du centre piéton...
On voit quand même, sur les immeubles, une quantité de panneaux indiquant "à vendre" que je trouve hallucinante, que je n'ai jamais vu ailleurs, même dans des proportions moindres.
Ca rejoint le fait que 1/4 des logements sont vacants...
Mais selon la municipalité on est toujours dans la "vie rêvée des villes". Tout au plus reconnaît-elle pudiquement qu'il y a un "problème".
La rue Lamothe... toute neuve et les 2/3 des commerces fermés. Sur les immeubles de logements, plusieurs panneaux "à vendre"... Bon, il faudra faire un bilan dans qqes mois, mais les débuts sont inquiétants...
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Vval » Jeu 13 Jan 2011 16:34

J'ai lu dans Sud Ouest d'aujourd'hui, la fermeture aux véhicules cours Bosquet.
Qu'en pensez vous ? Mon opinion vous la connaissez déjà, mais est ce que l'on sait qui décide, en fonction de quel critère, en fonction de quel avantage, cet agrandissement du centre pieton ? Y a t'il eu une concertation avec des riverains, des utilisateurs des professionnels ?
Ce genre de décisions impacte la vie de chacun, n'est'il pas anormal de les voir arriver sans crier gare ?
Quel est le périmètre exact que la mairie veut " piétonniser " ?
Peut'on discuter, bloquer, modifier ce genre de décision ?
Pourra t'on revenir en arrière sur une partie de ces décisions ?
Vval
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede PJ64 » Jeu 13 Jan 2011 18:41

Je suis de plus en plus septique sur le fait que la fermeture du centre aux voitures a fait fuir les gens.
J'ai été une fois de plus surpris par le monde en ville samedi matin lors des soldes (alors que certaines enseignes de chaines attendaient mercredi les soldes nationales)
J'ai été au marché qui avait été lui aussi litéralement pillé puisque qu'a 11h certains petits producteurs avait plié.
(le dossier de la mairie fait de la publicité indirectement car je trouve qu'il y a de plus en plus de monde à ce marché)

Par contre l'après midi, j'ai été dans la zone de Lescar, et quartier libre était particulièrement calme.(ce qui n'était pas le cas de décathlon évidement)
D'ailleurs, une commercante du centre commercial m'a fait part qu'ils etaient très déçus des résultats, même pendant les fêtes.
Il faut dire que ce centre à quand même perdu pas mal d'enseignes, et on a en vitre fait le tour..
De plus, il paraitrait que Decatlhon déménagerait derrière Leroy Merlin. (étant donné que c'est le groupe Auchan, ça semble logique)
La zone de Lescar risque d'en souffrir fortement.

Autre sujet : habitant près du centre ville et ne supportant pas les embouteillages, j'ai décidé de me rendre dans la zone de Lescar à vélo.
Je ne renouvelerai pas l'expérience. Voulant éviter la route de bayonne trop dangereuse à mon gout, j'ai suivi l'avenue de la zone, pourtant rénovée . Mais seulement pour les véhicules.
Les abords sont complétements défoncés, un véritable cauchemar.
A aucun endroit, on ne peut attacher son vélo.
Devant quartier libre, j'ai du l'accroché sur le panneau des véhicules pour handicapés.
Devant Intersport j'ai du le poser contre le batiment...
Cela prouve bien que ce genre de zone, malgré la nouveauté de certains batiments, ne sont prévus que pour les véhicules.
PJ64
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Virginie P. » Ven 14 Jan 2011 11:05

Je trouve la fermeture du centre ville aux voitures plutot positive. Ce mois-ci, j'ai pris un abonnement bus Idelis pour tester, et j'en suis ravie.
Bus + coxcitie + vélo quand il fait beau, c'est suffisant pour la vie de tous les jours.
Ce sont quelques habitudes qu'il faut changer, ce n'est rien de grave :)
En plus on stresse beaucoup moins en bus qu'en voiture, on n'est pas pris dans des embouteillages, etc.

Bon après, je suis consciente que ce trio de transport ne peut pas s'adapter à tous le monde, et quelque part, je dois avoir la chance de pouvoir les utiliser au quotidien.
Virginie P.
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede invité » Ven 14 Jan 2011 11:33

je suis consciente que ce trio de transport ne peut pas s'adapter à tous le monde


C'est là le problème, que les édiles se refusent à prendre avec un minimum de considération en niant les difficultés pratiques:

Les liaisons inter quartiers: Il n'y a pas que le centre ville, il n'y a pas 40.000 emplois en centre ville comme Anne Bernard l'a déclaré à La République. Les 43.000 emplois qui existent à Pau (source Insee) sont répartis sur toute la ville, avec une grosse moitié seulement sur le centre ville.

Comme l'évidente mauvaise foi de Duchateau pour affirmer que finalement les parking relais n'étaient pas nécessaires " ceux qui veulent jouer le jeu trouvent à se garer",

ou Anne Bernard affirmant que le problème de parking était insignifiant où elle donne en exemple qu'il y a le parking Auchan (oubliant que la municipalité renvoie sur un commerçant privé le soin de réaliser les parkings publics!)

Ou quand des "militants" oublient qu'il y a des changements de bus avec correspondances qui sont mauvaises, que tout le monde n'habite pas sur le trajet d'un bus cadencé à 10 minutes d'intervalle ou que tout le monde ne travaille pas en centre ville .
invité
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Vval » Ven 14 Jan 2011 19:49

alors tout va bien et personne ne se pose de questions, vive le petit monde de Walt Disney, pardon du P.P.P
Vval
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede virginie » Sam 15 Jan 2011 11:36

invité a écrit:Ou quand des "militants" oublient qu'il y a des changements de bus avec correspondances qui sont mauvaises, que tout le monde n'habite pas sur le trajet d'un bus cadencé à 10 minutes d'intervalle ou que tout le monde ne travaille pas en centre ville .

Oui ça s'est à revoir pour certaines quartiers mal desservis.

Non justement tout va mal, dans tout le pays, sur toute la planète, et le problème de ne pas pouvoir utiliser sa voiture comme bon nous semble, partout ou on voudrait, ne me parait pas un problème majeur...

Il ne faut pas rester les bras croisés, mais se battre pour des causes réelles et sérieuses...
virginie
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Sam 15 Jan 2011 12:54

Je pense que l'avenir du centre-ville est bien dans un autre modèle de déplacement urbains, alternatif au tout automobile.
C'est le "tout automobile" qui a tué le centre ville, à Pau comme ailleurs. Le processus dure à mon avis depuis une cinquantaine d'années. L'agonie n'est peut-être pas tout à fait terminée, puisqu'on voit encore des magasins de l'ère ancienne quitter le centre-ville pour les centres commerciaux de la périphérie, qui sont forcément plus adaptés, avec leur vaste parkings gratuits et leurs larges avenues, au modèle du tout automobile.
Nous sommes peut-être dans une époque charnière entre deux transitions :
- la transition vers le tout automobile, qui a condamné le centre-ville, et dont on vit les derniers effets,
- la transition vers le transport multimodal (auto-vélo-bus-train...) qui prendra elle aussi des décennies, et devrait requalifier le centre-ville.
Je comprends que, pour les élus, gérer cette double transition n'est pas commode.
Il faut imaginer la ville de demain, et favoriser l'émergence du multimodal, tout en faisant avec les usages de la grande majorité de la population, qui est dans le mode "tout automobile".
Vu de loin (je ne suis pas palois), il me semble que la municipalité de Pau (comme la plupart des municipalités de villes moyennes - voir dans la région Agen et Mont de Marsan par exemple) définit cahin-caha une politique de transition vers le multimodal et la requalification du centre-ville (les deux sont totalement liés).
Je voudrais souligner qu'une telle politique a un horizon long. Il s'agit d'interagir sur les habitudes de transport, d'habitat, d'achat, des gens : c'est énorme !
Ce n'est pas six mois après la mise en place d'une ligne de bus en site propre qu'on juge de son échec ou de sa réussite. C'est plusieurs années après (voir plusieurs décennies plus tard), quand tout ce qui va logiquement avec est également mis en place.
Je sais que c'est dur d'être aussi patient ! Je sais aussi que les commerçants indépendants peuvent difficilement tenir ; la réussite municipale serait d'assurer que "pendant les travaux, la vente continue".
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Vval » Sam 15 Jan 2011 16:09

Tederic, si je comprends votre raisonnement, que je ne partage pas tout a fait, bien que sur certains points je suis d'accord, les décisions prises sans aucune concertation ne vous formalisent pas ?
D'après vous, il faut attendre quelques années pour juger si ces décisions prises sont bonnes.
Vous pensez que c'est la voiture qui tue les centre ville, moi je pense que ce sont les zones commerciales en périphérie et les zones pavillonnaires,décisions prises par nos politiques il y a trente ans avec l'accord des PLU, aujourd'hui on paye pour revitaliser ce qu'ils ont détruit !
Le déplacement obligé en transport collectif, pour réduire la pollution sera peut être utilisé largement dans quelques années, qui vous dit que les industriels vont fermer leur usines, leur production, qu'ils ne vont pas réagir avec des modes de transport non polluants, que fera t'on alors, payer a nouveau pour adapter nos voies de circulation a nouveau ? C'est porter notre industrie a la poubelle ! C'est penser que nos industriels sont nuls et sans vision de l'avenir, c'est se préparer a maintenir notre population sans travailler !
Non, je ne crois pas que la voiture est l'avenir, bien au contraire, mais je pense que du jour au lendemain la bannir, c'est détruire ce qui aujourd’hui fait vivre beaucoup de personnes!
Les villes se vident et avant de pointer du doigt la voiture comme coupable, on doit raisonner en ensemble, avec une cohérence a hauteur de la collectivité entière et non a celle du centre ville uniquement.
Le problème dans tout ça, c'est que si je me trompe, il n'y a pas de souci, mais si non, les dégâts occasionnés seront très difficiles et longs a surmonter !
L'exemple de la ville de Tarbes avec ses choix économiques faits par l'ancienne municipalité, a plongé cette ville dans le marasme pendant + de dix ans !
Oui, il faut du changement, mais pas a cette vitesse, pas de cette façon dictatoriale !
Vval
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede jerlau » Sam 15 Jan 2011 20:12

Vval a écrit:Tederic, si je comprends votre raisonnement, que je ne partage pas tout a fait, bien que sur certains points je suis d'accord, les décisions prises sans aucune concertation ne vous formalisent pas ?
D'après vous, il faut attendre quelques années pour juger si ces décisions prises sont bonnes.
Vous pensez que c'est la voiture qui tue les centre ville, moi je pense que ce sont les zones commerciales en périphérie et les zones pavillonnaires,décisions prises par nos politiques il y a trente ans avec l'accord des PLU, aujourd'hui on paye pour revitaliser ce qu'ils ont détruit !
Le déplacement obligé en transport collectif, pour réduire la pollution sera peut être utilisé largement dans quelques années, qui vous dit que les industriels vont fermer leur usines, leur production, qu'ils ne vont pas réagir avec des modes de transport non polluants, que fera t'on alors, payer a nouveau pour adapter nos voies de circulation a nouveau ? C'est porter notre industrie a la poubelle ! C'est penser que nos industriels sont nuls et sans vision de l'avenir, c'est se préparer a maintenir notre population sans travailler !
Non, je ne crois pas que la voiture est l'avenir, bien au contraire, mais je pense que du jour au lendemain la bannir, c'est détruire ce qui aujourd’hui fait vivre beaucoup de personnes!
Les villes se vident et avant de pointer du doigt la voiture comme coupable, on doit raisonner en ensemble, avec une cohérence a hauteur de la collectivité entière et non a celle du centre ville uniquement.
Le problème dans tout ça, c'est que si je me trompe, il n'y a pas de souci, mais si non, les dégâts occasionnés seront très difficiles et longs a surmonter !
L'exemple de la ville de Tarbes avec ses choix économiques faits par l'ancienne municipalité, a plongé cette ville dans le marasme pendant + de dix ans !
Oui, il faut du changement, mais pas a cette vitesse, pas de cette façon dictatoriale !


Je crois que l'équipe actuelle a été Trotskyste durant ses jeunes années. Et on en sent les restes . La révolution est permanente : guerre contre l'automobile, le commerce, l'individu. Notre équipe fait la révolution sans comprendre en fait que c'est l'évolution qui doit être permanente. Et que la vie courante est faite de petites décisions et choix qui une fois assemblés dans le temps deviennent de grands faits et peuvent être de révolution. Mais cette subtilité n'a pas traverés leurs esprits. On le voit pour les Halles. Ils veulent tout abattre alors qu'en fait il faut corriger tous les jours. Ils étudient très longtemps pour constater ensuite qu'à la fin des études le contexte a changé. Le Bus en sont encore un exemple. Il fallait commencer par des petits bus, des navettes, c'était pas cher, si on le limitait à certains coins. Cela aurait été un succès et le succès non contesté se serait répandu partout dans la cité.

En fait Trostsky avait raison pour ce qui est du mot permanent. Mais que le peuple russe puisse penser, à l'époque des tsars, c'était déjà une révolution. Et c'est là que s'est produite la confusion. Trotsky en fait était pour l'évolution permanente bien pensée.Il faudrait leur dire. Mais atteignant nos rives écologiste et socialistes de nos oueds de la pensée, l"évolution s'est transformée en révolution et nos pauvres écologistes et socialistes tirent sur tout ce qui bouge : voiture, commerce, individualités, Une bonne ville est une ville silencieuses et morte.

Et le citoyen il s'engage pour 20 ans, 25 ans quand il achète un bien, soit un tiers de vie et le tout est géré par une bande de mecs qui s'engagent à peine pour 6 ans et qui veulent faire la révolution en n'ayant rien compris à la traduction du russe.

Illustrtion : Ce matin j'ai été aux Halles, je suis contre le fait de tout détruire aux Halles et d'envoyer les commerçants au champ de ruine à Verdun. Je demande auxc Elus qui sont sur le stand d'informatio du projet. J'ose poser une question : "Pour quelles raisons faut-il détruire le Hall des commerçants ? " on me répond 'il est sale, il y a des fuites d'eaux ..." Vous pouvez me montrez l'endroit où il y a des fuites ?" Stupeur, vexé, l'élu ne répond pas . "Détruisez vous votre appartement pour le nettoyer ". Le déuxième sens du verbe nettoyer doit être troskyste. Non ! ils ne savent ce que c'est l'évolution permanente. Et ils ont un scècle de retard dans la pensée. Ils prennent nos rues pour des champs de mine à déminer.

J'en retire une image déplorable de tous ces élus dont l'esprit est complètement sclérosé du fait de la révolution permanente qui ne peut conduire qu'à créer des ruines pour avoir le plaisir de les relever. La ville de Pau se relèvera de ce tsunami Trotyste, mais elle mettra le temps, 20 ans ? Le temps d'installer des navettes pour pouvoir avoir des rues désengorgées et où on circulera tous en véhicules adaptés à nos petits déplacements. On pourrait pas évoluer tous les jours par petits pas ?

Vite, envoyez une escouade de véritables traducteurs de russe à la Mairie. On en pourra peut-être en avoir du bonheur.
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Ven 21 Jan 2011 01:06

Vval,
N'étant pas à Pau, mes messages sont (ont été, puisque...) assez théoriques.
Je ne peux pas juger de la qualité de la concertation sur l'aménagement du centre-ville de Pau, ni sur ses premières réalisations. Je compte venir à Pau un jour pour voir...
L'affaire du logo PPP me laisse penser que la mairie de Pau n'est pas forcément très forte en matière de concertation.
Je ne suis pas contre l'automobile, mais contre le "tout automobile", ce qui n'est pas du tout pareil !
Le "tout automobile" oblige les gens à posséder et utiliser constamment une automobile. Si dans une famille, il y a trois adultes, il faut trois voitures... On en est là, et dans cette situation, aucun centre-ville ne peut lutter (il n'a pas la conformation, l'espace pour...).
Le centre-ville (et lui seul !) peut donner enfin le choix à ceux qui veulent suivre un modèle de mobilité plus économique, plus écologique et plus convivial. A condition de mener une politique résolue et prolongée dans ce sens.
Au revoir Vval,et félicitations pour votre ton courtois !
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Néo » Sam 22 Jan 2011 21:36

Je crois que pour façonner une ville du 21ème siècle, la "gratuité" des TEC (+ parkings relais) est un élément important.
Le bus étant "gratuit", un promoteur immobilier a intérêt à construire des immeubles près d'un arrêt. L'espace près des arrêts de bus devient précieux, cher. Il sera sans doute plus dense. A Chateauroux, la gratuité a multiplié par 2,5 la fréquentation des bus (et c'était avant la crise).
Face au réchauffement climatique, je crois que c'est une mesure tout simplement nécessaire et responsable, que devraient prendre toutes les villes. Et puis arrêter d'emmerder les gens avec les billets de transport.
Que les gens ne prennent pas leur voiture quand cela n'est pas nécessaire parce qu'ils ont une meilleure "offre" à côté avec le bus.

Je crois que "gratuité" = déclic envers le bus.
voie en site propre = emmerdements pour les voitures et des gens qui, pour beaucoup, ne voudront plus vivre dans le centre, et embouteillages et pollution à côté de cela !
Je crois que les flux centre - extérieur peuvent être accélérés en supprimant plein de feux inutiles et plus fluides parce que bus mieux remplis donc moins de voitures. Moins d'embouteillages, moins de pollution.
Le bus n'est plus un moyen de transport comme la voiture, c'est le bien public, "gratuit" comme le trottoir ou la chaussée. C'est le moyen de déplacement en ville, à moins que l'on soit obligé de prendre sa voiture.
Les pauvres prennent déjà le bus. Les riches ne le prendront jamais (à part leurs enfants éventuellement). Reste à convaincre la classe moyenne. Le prix est toujours un argument important !
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Vval » Mar 25 Jan 2011 16:21

Un exemple d’incohérence : Bld Tourasse on bâtit plusieurs bâtiments, aucun espace dédié aux commerces de proximité. On va aller faire les courses comment ? Aucun trottoir aménagé,on circule comment ? bus obligatoire ?
Ce n'est pas que l'on façonne une ville, non, on façonne un emplacement dortoir !
Vval
 

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede jerlau » Mar 25 Jan 2011 17:26

Vval a écrit:Un exemple d’incohérence : Bld Tourasse on bâtit plusieurs bâtiments, aucun espace dédié aux commerces de proximité. On va aller faire les courses comment ? Aucun trottoir aménagé,on circule comment ? bus obligatoire ?
Ce n'est pas que l'on façonne une ville, non, on façonne un emplacement dortoir !


En fait on fait au fond toujours la même remarque. Les collectivités publiques raisonnent en projet : béton, goudron, transport, stade, halles..... Je crois que cela correspond à des étapes : étude, première pierre, fin.....Alors qu'en fait il faudrait raisonner en activités humaines. C'est bien le principal problème. C'est l'objectif numéro des collectivités. Elles doivent favoriser l'éclosion, le développement d'activtés. C'est la vie de l'Homme : acheter, vendre, aller, travailer, jouer... Mais cela ce n'est jamais dans le contrat correspondant au projet. C'est comme cela que l'entretien disparait. Le pb des Halles, au fond, ce n'est pas au fond un problème de rénovation. C'est un simple problème d'entretien qui n'a pas été fait pendant 30 ou 40 ans. Et ce manque d'entretien se transforme en problème de rénovation.

Comme les batiments construits Bld Terrasse. On a fait du béton apparemment, mais sans faire en sorte que ce béton favorise l'activité de ceux qui vont y loger. Ce n'est plus un lieu de vie.

Comment changer cela ? Si on regarde les entreprises, on voyait au 19 ième siècle des producteurs et peu de vendeurs (les représentants ). Les produits éaient recherchés. Au 20 ième siècle on a fait la réclame, cela a permis d'étendre les volumes de ventes en abaissant les prix de vente. Et à la fin du 20 ième siècle, on a crée le marketing : création du besoin, satisfaction du besoin et animation, et augmentation de la variété de vie dans les marchés.

Reagardant cela, on voit qu'il manque une fonction marketing dans les collectivités publiques. Certains diront que le marketing c'est la fonction communication ( le dir com) alors qu'en fait cela n'est qu'une fonction de garde-champêtre du 21 ième siècle.

Une véritable fonction marketing analyserait les besoins issus de l'activité humaine, et se préoccuperait de savoir comment les satisfaire. Il semble évident que dans le cas du Bld Tourasse, c'est cela qui a manqué. S'il y avait une fonction marketing ( des besoins ) dans une collectivité locale, on éviterait des fours comme celui du stade d'eaux vives, de la pelote, et autres. En marketing on regarde les besoins adjacents. On évite qu'un produit dorme......

A condition de ne pas confondre marketing et dir'com, je crois que ce manque d'analyses d'activités correspond au vrai problème. Que dirait-on d'une entreprise qui n''examine pas les besoins adjacents de ses produits ? C'est souvent la meilleur façon d'augmenter les ventes et l'activité.

Quand crée-on un adjoint au marketing des activités ?
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Lun 31 Jan 2011 13:43

Je suis d'accord avec Néo sur l'opportunité d'un modèle "bus gratuit + parkings relais gratuits", donc sur l'effet déclic de la gratuité du bus.
Je voudrais aussi souligner l'importance de la fréquence des navettes entre les parkings relais et le centre ville. Je pense qu'en dessous d'une fréquence de 1 bus/10 mn, le temps moyen d'attente (statistiquement, 5 mn pour une fréquence de 1/10 mn) devient dissuasif.
Autre question : la gratuité doit-elle concerner seulement les navettes de parkings relais, ou être élargie à d'autres dessertes ?

Le modèle "bus gratuit + parkings relais (gratuits ?)" est mis en place à Agen depuis deux mois, et je compte aller très vite sur place pour tenter de me faire une idée.
Aux dernières nouvelles, les commerçants du centre d'Agen entrent en révolte contre le nouveau plan de circulation, sans toutefois toujours contester l'ensemble de l'opération "Coeur battant".
Et l'opposition municipale s'en donne à coeur joie, parlant de "gran bourdel" alors que la municipalité parlait de "gran truc" : http://agen-demain.typepad.fr/alain_vey ... -2011.html
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede jerlau » Lun 31 Jan 2011 15:01

Tederic,

Evidemment que le bus gratuit, des petites navettes, qu'on appelle, qui se déroutent, c'est la solution ou c'est le genre de solution. Mais nos gouvernants locaux ne savent pas gérer le changement. Un service de bus, cela se démarre doucement, dans un coin,
une seule zone : la ou il faudrait 5 navettes on en met quinze, à 300 euros la navette, le surplus de 10 ne coute 3000 Euros par jour ( c'est un exemple ), 2 jours de bureau d'études, consultant. En sur-dimensionnant la ligne, tous les passagers sont contents. Imaginez que vous mettez un service navette depuis la gare jusqu'au palais des pyrénées et retour par la rue des orphelines ( je crois). Frequence : toutes les 2 minutes; tout le monde est ravie ; plus vite que d'aller au parking, de se garer, de payer,;... Pour un trajet de 5 minutes vous en mettriez normalement 6, 3 dans un sens et 3 dans l'autres. Mais mettez en 10. Le cout 3000 Euros par jour, 300 jours une année, 1 M Euros. Même pas 100 m de rue TCSP pour 1 an. Vous donnez alors une image de navettes commode, agréables, pas cher, vous greffez dessus des services : colis livré au parking,......Cela change toute l'ambiance.

Aujourd'hui avec le système de bus actuel on va s'apercevoir qu'on aura balancé 40 ME de frais de bus ( 40 type de circuits navettes Gare Palais des Pyrénées) plus les travaux de rues à 9ME du km, des frais au total très importants et un grand nombre de mécontents.

Un nouveau système de transport, c'est toujours une rupture. Même s'il est parfait, il dérange des habitudes. Et comme on n'est pas sous le régime des Mao/Stalo, tout le monde ne change pas d'habitude au même moment à l'heure dite. C'est cela la réalité et c'est bien pour cela qu'il faut commencer petit. C'est comme en informatique. Penser grand, mais toujours commencer petit, et très petit. Les poubelles sont plein de ces projets de milliardaires qui n'ont jamais démarré parce qu'ils n'ont jamais accroché aux anciennes habitudes.

C'est pareil pour les bus. C'est un véritable apprentissage. Mais aujourd'hui nos politiques font de la pédagogie. Ils nous apprennent à prendre le bus en voyant des bus vides depuis le volant de notre voiture ! Ce sont les pédagogues modernes ! Vous appliquez les mêmes techniques de pédagogie et d'apprentissage au galopin de 7 ans et à l'adolescent de 17 ans ? Pour les bus c'est pareil.
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede jerlau » Lun 31 Jan 2011 18:09

Juste pour prolonger les idées du post ci-dessous, comment auriez vous fait pour introduire un nouveau système de bus à Pau en respectant plus ou moins les contraintes suivantes :

perturber le moins possible l'existant,
avoir une forte adhésion dès le départ;
minimiser l'invesstissement de départ


Principe de base

ne prendre d'abord que des navettes
rendre le système gratuit pour éviter les sur-frais,
concentrer l'effort par zone ( parking Gare, Verdun, pour quelques lignes ( Auchan Bosquet, Lescar - Gare...)
un maximum de navettes concentrées
prévoir plusieurs navettes ou quelques gros bus pour les heures de pointes

Démarrage

ligne 1: 10 navettes ( gare, place Clemenceau
Ligne 2 : 30 navettes ( pau Lescar, carrefour, zone, navettes toutes les 2 minutes ) ( 3 mois après)
ligne 3 : 20 navettes (auchan) ( 3 mois après)

les anciens bus étaient sur un budget de 20 millions sur 300 jours, soit 60 000 euros par jour, le prix de 200 navettes par jour

En test on lançait 50 à 60 navettes pour 25% du budget ancien Bus, on ajoutait un plus certain. Et quand à la fluidité de la circulation on pouvait supprimer quelques feux rouges en faisant plus de sens uniques, on fait 400 m de plus pour tourner, mais on tourne plus vite.....

Essayez vous à l'exercice ! Et imaginez le même type de méthode pour les Halles, et autres....
t
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Néo » Mer 2 Fév 2011 23:40

Tederic a écrit:je serais partisan d'un slogan "Pau balcon des Pyrénées"

Je pense que c'est mieux que "Pau, porte des Pyrénées". "Porte" fait un peu prétentieux, comme si c'était la seule...
Certes "balcon" est un peu statique mais c'est plus fidèle. Ca évoque immédiatement l'image du Bd et de la vue ô combien exceptionnelle.
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Pau centre, lieu idéal pour un mode de vie apaisé, convivial

Messagede Tederic » Jeu 10 Fév 2011 21:54

Bonsoir,
Je viens de rentrer d'Agen, où j'ai été voir les navettes reliant les parkings relais au centre-ville (gratuites pour les gens qui stationnent aux parking relais), et la navette gratuite "Coeur d'Agen", et aussi le nouveau plan de circulation, avec piétonnisation d'une partie de l'artère principale (le bld de la République) et de ses rues adjacentes, et la mise en sens unique pour les voitures du boulevard Carnot qui traverse aussi le centre, jusqu'à la Gare. Sur ce dernier, le double sens est maintenu pour les bus, les navettes, et les vélos.

Le nouveau plan de circulation a été mis en service début décembre, donc il y a deux mois et demi.
La description officielle du dispositif est ici : http://www.agencoeurbattant.fr

Il y a trois parkings relais, "Donnefort" et "Parc des Expositions", reliés par une navette qui passe par le centre-ville, et "Demi lune" sur la rive gauche (au Passage d'Agen) relié au centre-ville par une navette qui passe par le pont de Garonne avec voie réservée.

J'ai fait mes observations en allant d'un point à l'autre à vélo ; je n'ai pas utilisé les parkings relais puisque je suis arrivé à Agen en train avec mon vélo.

Il était deux heures de l'après-midi ce jeudi.
Je suis d'abord passé au parking gratuit de la Place du Pin, qui n'est pas un parking relais, parce que déjà presque en centre ville. Il était plein.
Puis je suis allé au parking relais Donnefort : quelques dizaines de voitures (j'aurais dû compter).
J'avais déjà vu passer une navette qui en venait. Un peu difficile de voir à l'intérieur le nombre de personnes : les vitres sont recouvertes d'une publicité pour la navette ! En regardant bien, il y avait bien des voyageurs dedans, 7 ou 8 peut-être.
J'ai observé sur le parking Donnefort le remplissage de la navette suivante (intervalle de 12 mn). Quelques automobiles se sont garées sur le parking relais, et cette navette est partie aussi avec 7 ou 8 personnes.

Départ à vélo vers le centre ville jusqu'au parking du Gravier (qui comme celui de la Place du Pin n'est pas un parking relais, et était probablement plein).
La navette gratuite "Coeur d'Agen" part de ce parking et fait le tour du centre-ville. Je l'ai croisée 2 ou trois fois, elle transportait, m'a-t-il semblé, 7 à 8 personnes à chaque fois.

Puis (après la visite d'une belle expo sur l'architecture écologique à l'église des Jacobins), observation du parking relais "Demi-lune" rive gauche : il était déjà 16h30 environ.
Une navette est repartie vers le centre-ville avec une personne à bord (normal, à cette heure là, les gens quittent le centre plus qu'ils n'y vont) ; la navette suivante est arrivée du centre ville, avec un peu de retard m'a-t-il semblé, et a déposé une dizaine de personnes qui sont allés prendre leur voiture au parking relais.

Je n'ai pas été au troisième parking relais, celui du Parc des Expos.

Au total, il me semble que le système parking relais + navettes gratuites est prometteur. Il a déjà son public.
Ce sont déjà quelques centaines de voitures qui ne vont plus encombrer le centre d'Agen, quelques centaines de personnes qui n'ont plus à affronter les embarras de circulation et de stationnement dans le centre, et qui, pour certaines, vont peut-être renouer avec le centre-ville pour cette raison.
Les utilisateurs que j'ai vu étaient plutôt des personnes d'âge mûr et plutôt des femmes que des hommes. Peut-être pas mal de retraités parmi eux.
Mais mon observation peut être biaisée par l'horaire (début d'après-midi) ; quand même, l'arrivage de 17h aurait pu ramener plus de jeunes travailleurs !

Maintenant, il faudra observer la montée en charge. Je suis confiant.

Autre chose : la piétonnisation d'une partie de l'artère principale (très critiquée, notamment par l'opposition municipale) m'a paru également prometteuse.
Alors même qu'aucun aménagement n'est réalisé (les travaux commencent juste, et vont durer un an), la partie piétonne était très animée.
Il est vrai qu'aujourd'hui il faisait un temps radieux à Agen.

Je vous ai dit que le boulevard Carnot a été mis en sens unique pour les voitures. Il me semble que les commerçants sont particulièrement remontés contre cette mesure (ils le sont aussi contre la piétonnisation, je crois). Je ne comprends pas trop. Pensent-ils perdre des clients parce que des automobilistes ne pourront plus stationner ? Le pouvaient-ils avant ? Je ne sais pas.
L'avantage est que les bus et les navettes ont une voie réservée, et qu'ils vont donc plus vite, ce qui renforce leur attrait.
J'ai noté avec plaisir que les voies réservées aux bus étaient ouvertes aux vélos. Et des vélos, il y en a quelques uns. Là aussi, on peut espérer une montée en charge.
Dans le vieux centre d'Agen, il y a beaucoup de petites rues en sens unique. Je n'ai pas vu que le double sens y était instauré pour les vélos, mais ça devrait se faire puisque c'est désormais la norme dans les zones 30, et qu'une grande partie du centre d'Agen m'a semblé en zone 30 (à vérifier).

Voilà. A suivre... Vous avez compris que je suis enthousiaste !
Si vous avez l'occasion d'aller à Agen, pensez à utiliser ce dispositif. Vous m'en direz des nouvelles... Il ne fonctionne pas le dimanche, ni le soir tard.
Je précise qu'il est encore jeune : les panneaux sont provisoires, etc.
Bon, je verrais bien la fréquence de 12 mn descendre à 10 mn, voire moins.
Tederic
chiot joueur
 
Messages: 44
Inscription: Dim 23 Aoû 2009 21:53

PrécédenteSuivante

Retourner vers Habitat

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron