Fuite des cerveaux français vers les Etats-Unis

Pour refaire le monde, pour parler de tout, de rien, de la pluie et de la pluie

Fuite des cerveaux français vers les Etats-Unis

Messagede Néo » Mar 9 Nov 2010 23:37

La "fuite des cerveaux" français vers les Etats-Unis reste limitée et inférieure à celle de l'Union européenne, mais elle s'accélère de façon d'autant plus préoccupante qu'elle touche souvent les meilleurs chercheurs, selon une étude publiée mardi par l'Institut Montaigne.

Entre 1991 et 2000, les chercheurs français qui se sont expatriés aux Etats-Unis représentaient que 1,3% de la population totale de chercheurs en France, contre 2% en moyenne à l'échelle européenne (UE à 15).

Selon le rapport, intitulé "Les chercheurs français qui s'expatrient aux Etats-Unis", la France connaît un taux d'expatriation bien plus faible que ses voisins immédiats: près de 3% au Royaume-Uni, 2,5% en Italie, 2% en Espagne et en Allemagne.

"L'accélération de l'émigration scientifique française vers les Etats-Unis est récente et préoccupante", estime toutefois ce rapport de l'Institut Montaigne, un cercle de réflexion libéral.

L'étude des "cohortes successives des Français" émigrant outre-Atlantique depuis les années 1970 montre que les chercheurs y occupent une part grandissante. Alors qu'elle représentait environ 8% du total entre 1971 et 1980, cette proportion augmente considérablement à partir des années 1990, de façon beaucoup plus accentuée que chez nos voisins européens, pour atteindre 27% de la cohorte des expatriés français entre 1996 et 2006.

"Au-delà de l'aspect quantitatif, le phénomène d'émigration scientifique se mesure principalement - sinon exclusivement - sur le plan qualitatif. En effet, si la proportion des chercheurs et des universitaires français expatriés aux États-Unis reste modeste, certains d'entre eux se situent parmi les meilleurs de la communauté scientifique internationale", déplore l'étude, qui se fonde sur les prix et récompenses internationales d'une part, et les publications dans des revues scientifiques de premier plan d'autre part.

Quelle que soit leur discipline, "l'écrasante majorité des professeurs et chercheurs français ou formés en France et exerçant aux États-Unis sont issus d'établissements français d'élite", comme l'Ecole normale supérieure ou Polytechnique, ajoute l'Institut Montaigne.

S'ils forment un groupe "très restreint", les normaliens expatriés aux Etats-Unis sont ainsi sur-représentés au sein des plus grandes universités américaines.

Parmi les principales explications citées par les chercheurs français expatriés figurent la reconnaissance sociale et salariale de la recherche, des conditions de travail optimales et le temps qu'ils peuvent consacrer à leurs travaux.

Le rapport est consultable dans son intégralité à l'adresse suivante: http://www.institutmontaigne.org/medias ... er_web.pdf
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Retourner vers Le coin du feu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron