Avenir énergétique

Pour refaire le monde, pour parler de tout, de rien, de la pluie et de la pluie

Re: Avenir énergétique

Messagede Néo » Mer 9 Juin 2010 16:06

En utilisant en grande partie la géothermie et le thermique solaire pour le chauffage, et des voitures électriques ou à hydrogène, ça fait environ 10% du territoire, sur les 30% pouvant être disponibles.
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Avenir énergétique

Messagede Néo » Jeu 6 Jan 2011 21:45

http://fr.wikipedia.org/wiki/Surg%C3%A9n%C3%A9ration

Je ne comprends pas pourquoi, parmi les énergies à développer, la surgénération n'est pas plus exploitée.
Elle est quasi illimitée (renouvelable à 99%).
En France, on a Phenix (environ 1 GW je crois). Superphénix (réacteur de 2,3 GW) si ma mémoire est bonne a été abandonné suite à qqes incidents et des pressions écolos.
Aujourd'hui, c'est la Chine, qui se lance dans la surgénération, et à mon avis, ils ne vont pas le faire à moitié.
On achètera des surgénérateurs chinois alors que ça fait 25 ans que l'on dispose de cette technologie... Et si "on" avait été nuls de chez nuls ???
On nous cache la vérité... le lobby du pétrole ? quoi d'autre ?

Reste la question de la sécurisation des surgénérateurs. Question très sensible puisqu'une explosion aurait des conséquences sans communes mesures avec Tchenobyl...
Néo
Admin / Modo
 
Messages: 3133
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 23:44

Re: Avenir énergétique

Messagede jerlau » Jeu 6 Jan 2011 22:23

j'ai fait un stage de 6 mois au CEA, il y a plus de........40 ans sur ces questions. La difficulté de fonctionnement des centrales nucléaires et surgénérateurs, tient à la résistance des alliages qui constituent le coeur du foyer nucléaire. Ces difficultés sont liées aux dislocations atomiques des alliages (cf voir un article Wkipedia sur la question ). Ces dislocations concernent des atomes mal placés dans la structure aomique de la moclécule. Et quand on chauffe l'alliage, quand on le soumet à de fortes pressions, à de fortes températures, la dislocation se propage à travers le métal et en fin de compte il casse. D'où les pannes, les arrêts.....y compris dans les centrales nucléaires

A l'époque c'était le début du microscope électronique. Alors on avait des éprouvettes ( en alliage), on tirait dessus des 2 cotés, on montait plus ou moins en température, et quand cela cassait on photographiait au microscope, on analysait et on essayait de découvrir les lois qui régissent la propagation de la disclocation.

Je crois qu'il y a eu des travaux très importants sur ce problème. Nous dans notre petite équipe, on avait pour mission de rechercher dans un intervalles de température et de pression à investiguer.

Le lancement en production des centrales nucléaires s'est effectué sans qu'on ait trouvé la solution. Et on voit le taux de panne des centrales nucléaires. La solution c'est d'arriver à produire des alliages sans aucune dislocation atomique. S'il n'y en a pas, au moins elles ne peuvent pas se propager.

A l'époque on pensait à l'influence de la gravité sur la constitution de l'alliage. On pensait que la gravité pouvait jouer un rôle dans l'ensemble des forces au sein de la moclécule. Il est possible qu'en fabriquant l'alliage en état d'apesanteur il y ait moins de dislocations. C'est peut être cela qu'ils testent dans les satellites.

Toujours est-il que les chinois peuvent s'atteler à la question. Ils trouveront la solution à la page 241 du Livre Rouge de Mao. C'est certain. Il suffit de cocher la bonne phrase dans la page.

Mao a toujours été à la pointe de la recherche !
jerlau
Admin / Modo
 
Messages: 1633
Inscription: Jeu 3 Avr 2008 15:56

Précédente

Retourner vers Le coin du feu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron