Page 1 sur 2

Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 14:47
de Pierre
Définition de wikipedia : un Éléphant blanc est une réalisation d'envergure, souvent prestigieuse et d'initiative publique, qui s'avère plus coûteuse que bénéfique et dont l'exploitation ou l'entretien devient un fardeau financier.

A Pau on s'en est fait une spécialité locale. Et comme on a l'air d'aimer ça, on continue. Trois exemples, du passé récent, de l'actualité, et du futur proche :

1) le passé récent : le stade d'eaux-vives.
Il aura coûté presque 12M€ (millions d'euros) HT, 14M€ TTC (chiffres inscrits sur le panneau pendant la construction). Il faut savoir que le stade d'eaux-vives de Sydney, en Australie, construit pour les jeux olympiques 2000, a coûté 4M€ HT, soit 3 fois moins qu'à Pau pour une ville 50 fois plus grande. Sydney avec 4 millions d'habitants arrive à rentabiliser son stade d'eaux-vives, mais à Pau les frais de fonctionnement vont nous coûter très cher tous les ans. Et le gag absolu c'est que le club de kayak de Pau n'est même pas installé au stade d'eaux-vives (il se contente de quelques créneaux), ça lui coûterait trop cher !
viewtopic.php?f=5&t=394
viewtopic.php?f=31&t=246&p=7477#p7477

2) l'actualité : la médiathèque
La médiathèque seule est un projet à 25M€ HT. La médiathèque récente de Toulouse, agglomération 5 fois plus grosse que celle de Pau, est indiquée pour 35M€ HT. On se prend donc presque pour Toulouse, c'est bien il faut avoir de l'ambition dans la vie, surtout quand c'est le contribuable qui paie. Quantité de villes de la taille de Pau s'équipent de médiathèques à 10M€: pas nous, pas assez cher, mon fils ! Il faut mentionner aussi des Archives communautaires (PILPA) installées à grands frais architecturaux (5M€ HT pour des archives !) dans un bâtiment d'intérêt historique (l'usine des tramways à côté de la gare).
viewtopic.php?f=5&t=394
http://www.archicontemporaine.org/RMA/p ... che_id=601

3) le futur proche : l'ESAC (Ecole Supérieure des Arts et de la Communication)
Ecole gérée par la ville et lui appartenant. Les locaux actuels de l'ESAC sont trop vieux, et la ville envisage d'installer l'école dans le bâtiment de la Miséricorde, juste à côté de la médiathèque, après une rénovation du bâtiment estimée à... 10M€ HT. On voit qu'à Pau on ne raisonne pas à moins de 10M€ pour les grands projets, c'est une unité insécable. Rappelons que l'ESAC compte 109 étudiants, ça fait donc à un investissement de 100.000€ par étudiant, 100.000€ c'est le prix d'un appartement T2 neuf. Ca ferait rêver les étudiants de n'importe quelle université, à commencer par l'UPPA, mais au diable l'avarice à Pau on le vaut bien. A l'échelle de la France, qui compte environ 2 millions d'étudiants, c'est comme si on investissait 200 milliards d'euros, soit la moitié du budget de l'état.
viewtopic.php?f=36&t=423

Le stade d'eaux-vives et la médiathèque sont des projets de la communauté d'agglomération. L'ESAC est portée par la ville de Pau seule. Pour le stade d'eaux-vives et la médiathèque c'est évidemment trop tard. Pour l'ESAC il serait encore temps de revoir le projet si nos élus étaient raisonnables.

Il faut parler aussi des coûts de fonctionnement de tout cela :
  • ceux du stade d'eaux-vives ne sont pas encore connus, mais en comparaison avec des équipements de même envergure on peut prévoir un déficit de 200.000€ par an ( viewtopic.php?f=23&t=418 )
  • des sources convergentes parlent d'un coût de fonctionnement prévisible pour la médiathèque de 3M€ par an !
  • le coût de fonctionnement de l'ESAC est de 1M€/an pour la ville

Inutile de dire que grâce à tous ces éléphants blancs les caisse de la CDA et de la ville sont vides. Il ne faut pas chercher ailleurs les causes des tergiversations pour ouvrir le parking Aragon sur la gare ("ça coûte cher") ou de la réalisation d'une seule ligne de bus en site propre alors que deux étaient initialement prévues.

Et pour finir une petite remarque sur le bâtiment de la Miséricorde : quitte à faire l'erreur d'installer la médiathèque à cet endroit de la ville, n'aurait-il pas été plus intelligent d'utiliser le bâtiment de la Miséricorde plutôt que d'en construire un nouveau (qui réduit la cour de l'Ecole et qui bouche la vue de la Miséricorde, qui est clairement fait pour avoir une perspective dégagée) ? Ca ne faisait pas assez de béton neuf, probablement.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 14:58
de jerlau
Pierre, et tu as oublié les Halles à 20 ou 40 millions ou 60 ou 100 .......

Je crois qu'il faut écrire un livre. Autotochne en a l'expérience....... On réunit un petit groupe dans le genre de la "mémoire collecive", " Les Gaspi à Pau lau " On fait un plan : 20 écrivains, 10 pages chacun ,en un mois on le sort !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 15:04
de Néo
Pierre a écrit:[*]des sources convergentes parlent d'un coût de fonctionnement prévisible pour la médiathèque de 3M€ par an !
[*]le coût de fonctionnement de l'ESAC est de 1M€/an pour la ville[/list]

Si tel est le cas, alors, c'est encore plus catastrophique que je ne le pensais.
3M€ sur 33 ans = 100 M€...

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 15:08
de jerlau
un titre pour le livre : année du 400 ième anniversaire de la mort d'Henri IV

on écrit " LES RAVAILLAC ! TOUJOURS LA "

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 15:16
de Néo
Un livre peut donner accès peut-être au JT local, qui est de loin le meilleur moyen de se faire entendre.
Ca ferait sans doute du bruit.
Mais pour en écrire un dans un autre domaine, ça prend beaucoup plus de temps que je ne l'imaginais...
Faire un truc facile à lire avec qqes photos des aberrations, pour ceux qui ont le temps...
Difficile de le rédiger à plusieurs, je pense, car il faut une unité de style.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 15:31
de jerlau
Chacun avec son style;

On fait quleques réunions pour enregistrer les témoignages dans un sens ou dans l'autre peu importe,

chaque réunion donne lieu à un compte rendu ; qui peut être repris par la presse ? on y met du "succulent". Et il y a de quoi !

Et l'arme de derrère les fagots "le vente en commerce triangulaire" ; l'achat du livre donne droit à des remises chez des commerçants. On ne sait qui paye, tout est gratuit, c'est le contraire de la ville !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 15:46
de Autochtone palois
Oulà ! je ne vois pas un livre sur les éléphants blancs palois diffusé à plus de 100 exemplaires, en comptant la famille, les amis et quelques journalistes ! le forum des Patous est certainement le meilleur moyen d'aller à la chasse à ces albinos, avec lesquels nous pourrions ouvrir le zoo de Pau, 24 heures sur 24, mieux que le zoo d'Asson.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 17:00
de jerlau
C'est qd même du désopilant ! Cela devrait reste dans les mémoires.

1) les autotochnes du monde entier, je me rappelle plus le nom du forum,
2 ) le PBC avec les réunions Arriau, les Excelleries de Jambes,... le tout pour 30 ou 100 millions de dollars
3 ) la médiathèque première version
4 l les travaux dans la ville,
5) la médiathèque nouvelle version
6) la secte informatique, je me rappelle plus le nom
7) la pelote,
8) la cuisine centrale
9) j'allais oublier le stade d'eaux vives
les nouveautés
Piscine
Miséricorde
les clubs de sports
le Grand prix
la secte des béatitudes
le tramway à roues carrées
les halles maintenant

Je crois que cela a commencé à déraper sérieusement avec le PBC et le dernier mandat d'AL

j'ai l'impression

On peut les scénariser, il y a de quo ridiculiser tout un bataillon. C'est un vrai "paudeville"

Le Gave de Pau passe à Lourdes, alors nous sommes bénis !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 17:49
de Autochtone palois
jerlau a écrit:C'est qd même du désopilant ! Cela devrait reste dans les mémoires.

1) les autotochnes du monde entier, je me rappelle plus le nom du forum,

Le FIPAU, le Forum Internationale des peuples Autochtones ! Qui m'a tellement marqué que j'en ai sorti un pseudo.
jerlau a écrit:2 ) le PBC avec les réunions Arriau, les Excelleries de Jambes,... le tout pour 30 ou 100 millions de dollars.

Et le Jambes qui sévit toujours à la mairie de pau ou la CDA, comme consultant ... en n'importe quoi ?
jerlau a écrit:3 ) la médiathèque première version

Qui nous a laissé une ardoise de 2 ou 3 millions d'€ (on n'est plus à 1 million près) pour abandon du projet.
jerlau a écrit:4 l les travaux dans la ville,

Qui n'ont rien coûté... puisque rien n'était fait...
jerlau a écrit:5) la médiathèque nouvelle version

Qu'il fallait absolument faire pour profiter des millions de subventions de l'Europe.
jerlau a écrit:6) la secte informatique, je me rappelle plus le nom

Qui devait sérieusement nous amener 5 000 emplois autour du projet de Paullywood !
jerlau a écrit:7) la pelote,

Qui avait parié que les paris sur les joueurs devaient rapporter gros à la ville...
jerlau a écrit:8) la cuisine centrale

projet aux petits oignons
jerlau a écrit:9) j'allais oublier le stade d'eaux vives

Qui nous pompe chaque année qq centaines de milliers d'€ en coût de fonctionnement

Et on continue...avec, par exemple, le projet archaïque de nouvelle route Pau-Oloron.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Dim 3 Jan 2010 20:41
de Néo
Autochtone palois a écrit:Oulà ! je ne vois pas un livre sur les éléphants blancs palois diffusé à plus de 100 exemplaires, en comptant la famille, les amis et quelques journalistes ! le forum des Patous est certainement le meilleur moyen d'aller à la chasse à ces albinos, avec lesquels nous pourrions ouvrir le zoo de Pau, 24 heures sur 24, mieux que le zoo d'Asson.

Pau a une dimension universelle.
On a déjà "la plus belle vue de Terre".
Nos édiles ont raison: la renommée de Pau est à développer.
Il faudrait élargir le lectorat en dehors de Pau.
On raconte une histoire: Il était une fois dans le Sud Ouest, un livre spaghettis croustillans.
L'histoire incroyable de Pau.
C'est intéressant pour les citoyens du monde entier pour qu'ils évitent cela dans leur commune. Comment une ville a-t-elle pu en arriver là ?
Labarrère, le complexe de pelote, l'EB et tant d'autres choses.

On envoie ça aussi à Sarko. On lui dit que ça vaut bien les milliards d'€ d'armes de guerre vendues aux dictateurs d'Afrique et du Moyen Orient chaque année pour massacrer leur population, qui sinon, crèverait de faim.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 08:37
de jerlau
A écrire une histoire, il faudrait la scénariser; les aventures paloises sont communes. Ce qui marque c'est l'ampleur du gachis. Les personnalités en cause sont extraordinaires ; A et ses amours, FB et son couvent des béatitudes, les groupes de pressions, les rencontres. Les projets ont quasiment tous été inspirés par le bal des rencontres un peu au hasard. Chaque groupe s'est partagé le gateau ; syndicats d'un coté ( Stap, Cuisine centrale....), université (PBC....... ) Béton armé (travaux, PBC...). Il faudrait commencer par dégager les lignes de forces principales qui ont mené la vie publique paloise : l'attrait de la Place Clemenceau ( le parkin à 20 ou 30 000 Euros de trx par place....), la guerre des taxes locales avec les autres communes,....Le total gaché entre projets et dépenses courantes, depuis le PBC ( je crois que c'est là que cela a vriaiement commencé à déraper ) doit bien être de l'ordre de 500 Millions d'euros et plus ( le fromage des SEM à 1 Milliard et plus ). Pour 80 000 Palois, cela vaut bien du 12 000 Euros par Palois qui ont déjà leur quote-part des 20 000 Euros de la dette nationale sur le dos.

C'était la fête à millions. Et ce vide absolu, devant nous, quand on regarde en bas depuis le Boulevard des Pyrénées. On voit un gaspillage énorme, des A380 de billets qui volent et une ville qui s'est effondrée. Elle repartira, mais il y mettra le temps.

Ce n'est pas une simple succession de projets qui a conduit à cette situation. Il y avait je crois un ensemble de forces inarrêtables. C'est cela je crois qu'il faudrait faire ressortir.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 08:44
de Perplexe
La CDA a voté 12M€ pour l'aménagement de la porte des gaves.
Selon notre habitude, on va comparer.
La base de loisir de Baudreix, 64 , dont le coût a dépassé largement le budget initial
est de 3,5M€. Voici la référence:
http://www.ccomptes.fr/fr/CRC02/documen ... 8-0203.pdf
Comment se justifient les 12M€ engagés par la CDA? Aménage t-on le quartier ,
supprime t-on la friche?
On peut là aussi légitimement se poser des questions, trois fois plus cher que Baudreix.
Applique t-on la même règle que pour le stade d'eaux vives,
trois fois plus cher qu'aux JO de Sydney, six foix plus cher qu'aux JO de Pékin.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 11:29
de jerlau
Ces 12 ME s'ajoutent aux 16 ou 32 ME (je ne sais plus combien ..) qui ont déjà été dépensés ?

Si c'est cela il est temps de les mettre dehors et de prôner l'auto-dissolution des instances locales. On va sortir les fourches !

En fait il faut appliquer dans tous les domaines, ce que je propose pour les Halles : ventes des Halles pour 1 E ( on peut aller juqu'à 2 !) aux commerçants, ventes du stade d'eaux vives et de la gare à Heid (il a déjà plein de terrain ), vente du stade du Hameau à la section.

Les collectivités locales se dissolvent. Le personnel communal reste payé et en vacances. Mais il peut faire des heures sup dans le privé, et le personnel politique local au Club Med en Afghanistan !

Et les Experts Comptables ? Ou ? Au zoo d'Asson !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 22:08
de henri
Il y a toujours des râleurs. Madame Lignières-Cassou poursuit la politique ambitieuse initiée par ses illustres prédescesseurs : André Labarrère et Yves Urieta. Elle est déjà un Maire visionnaire, elle sera un Maire bâtisseur.

Gloire à nos élus !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 22:30
de jerlau
Mais Henri !

C'est le quatrième centenaire de la mort de Ravaillac ! Après AL, il n'y eu que des Ravaillac. Aura-t-elle le temps de construire son mausolée ? Rien n'est moins sur !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 09:45
de Pierre
Perplexe a écrit:La CDA a voté 12M€ pour l'aménagement de la porte des gaves.
Selon notre habitude, on va comparer.
La base de loisir de Baudreix, 64 , dont le coût a dépassé largement le budget initial
est de 3,5M€....
Comment se justifient les 12M€ engagés par la CDA? Aménage t-on le quartier , supprime t-on la friche?
On peut là aussi légitimement se poser des questions, trois fois plus cher que Baudreix.

Là par contre je ne te suis pas trop : l'aménagement de la porte des Gaves dans son ensemble est une opération d'une toute autre ampleur que la base de loisirs de Baudreix.

Là pour le coup je trouve que 12M€ c'est très modeste. Trop modeste même au vu de ce qu'il faudrait faire. C'est l'avenir de la ville qui se joue à la porte des Gaves suivant ce qu'on va y faire. Il y faudrait une opération de grande ampleur, ne pas hésiter à mettre le paquet. Mais il va se passer ce que je crains depuis un moment : une opération au rabais par manque de moyens (l'argent de la CDA et de la ville étant passé ailleurs) et par manque de volonté politique (MLC ne tapant pas du poing sur la table pour doter la CDA de moyens à la hauteur de sa mission).

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 10:34
de Néo
De mon point de vue, s'il y avait une vraie justice, tous les labarrériens devraient croupir en prison pour dilapidation d'argent public à grande échelle.
Mais ils sont là, triomphants: (MLC:) "le stade de kayak et le complexe de pelote peuvent être des atouts formidables pour la ville", "le bd des Pyrénées pourrait être renommé Bd AL", YU et JP étant encore plus zélés.
Quand est-ce que Sarko les arrête ? Lui qui fait la chasse aux sans papiers qui n'embêtent personne...

Au début de son mandat, MLC parlait d'une maison du cheval, comme projet pour les années à venir.
Il y aurait eu bien 5 à 10 M€ à gaspiller dans un emplacement stratégique près de la gare.
Cela n'a pas été fait. On a au moins échappé à ça...

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 11:20
de Perplexe
Comment se justifient les 12M€ engagés par la CDA? Aménage t-on le quartier , supprime t-on la friche?
On peut là aussi légitimement se poser des questions, trois fois plus cher que Baudreix.

Là par contre je ne te suis pas trop : l'aménagement de la porte des Gaves dans son ensemble est une opération d'une toute autre ampleur que la base de loisirs de Baudreix.

Là pour le coup je trouve que 12M€ c'est très modeste. Trop modeste même au vu de ce qu'il faudrait faire. C'est l'avenir de la ville qui se joue à la porte des Gaves suivant ce qu'on va y faire. Il y faudrait une opération de grande ampleur, ne pas hésiter à mettre le paquet. Mais il va se passer ce que je crains depuis un moment : une opération au rabais par manque de moyens (l'argent de la CDA et de la ville étant passé ailleurs) et par manque de volonté politique (MLC ne tapant pas du poing sur la table pour doter la CDA de moyens à la hauteur de sa mission).

Tout dépend de ce que l'on fait pour 12M€. C'est la question que je posais, s'agit-il de la base de loisir,
d'un nouveau quartier... on ne sait pas.
Dans tous les cas, la référence Baudreix est pertinente pour la base de loisir, il ne faudra pas l'oublier.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 11:46
de jerlau
Les collectivités locales ne sont pas conçus pour faire ces métiers d'aménageurs. La Ville devrait organiser la vente de tous ces terrains pour 1 E avec une obligation de réalisation. Elle récupérera ensuite des taxes foncières.

La ville n'a su jusqu'à présent que créer des SEM faciles (Béarnaise Habitat, 5 000 logements ou plus ) avec l'argent du citoyen pour faire des affaires en petit comité. Et cela continue.

La solution c'est donc d'alléger la Ville. Cela coutera moins cher au contribuable et cela ne pourra que lui rapporter. La ville a bien donné un terrain de plus de 300 000Euros à l'EISTI. C'est bien en suivant ce principe. Alors appliquons le à la gare.

Il faut interdire à la Ville d'aménager ! Contrairement à ce qu'on croit.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:03
de Pierre
Perplexe a écrit:Tout dépend de ce que l'on fait pour 12M€. C'est la question que je posais, s'agit-il de la base de loisir,
d'un nouveau quartier... on ne sait pas.

C'est la bonne question, en fait.

On trouve la réponse dans l'ordre du jour du dernier conseil communautaire, voir la délibération #14 : http://www.agglo-pau.fr/component/optio ... temid,112/
Mise en place d'une autorisation de programme pluriannuelle pour l'aménagement du parc urbain du gave de Pau.

La Communauté d'Agglomération de Pau-Pyrénées a décidé de lancer une démarche d'ensemble de gestion et de valorisation du corridor alluvial du Gave de Pau sur son territoire. Cette démarche s'inscrit dans le projet Porte des Gaves et a pour finalité la gestion de cet espace sous une identité « parc naturel urbain Gave de Pau ». L'ambition est d'aménager et gérer le Gave de Pau dans l'optique de le rendre aux habitants et d'offrir, au coeur de l'Agglomération, un espace de 350 hectares alliant protection des écosystèmes, découverte des milieux naturels, et développement des loisirs et des sports de Nature.

Les premiers éléments de programme ont été développés en 2009, avec le lancement de l'étude d'aménagement des berges du Gave et l'étude de faisabilité d'un plan d'eau baignable à filtration biologique.

L'ensemble du projet, inscrit au Contrat d'Agglomération est estimé à 10,2 Millions d'Euros TTC, en retenant l'option de création d'une baignade publique.

Il est demandé au Conseil Communautaire de bien vouloir :
1) autoriser l’ouverture d’une Autorisation de Programme pour un montant de 10.167.000 € sur une durée de 4 ans ;
2) autoriser Madame la Présidente à solliciter les subventions auxquelles la Communauté d'Agglomération de Pau Pyrénées peut prétendre pour la mise en oeuvre de ce projet ;
3) autoriser Madame la Présidente à signer tous les documents afférents à ce programme ;
4) prévoir les crédits sur les Budgets 2010 et suivants de la Mission Développement Durable.

Il s'agit donc de la réalisation d'un parc urbain le long du gave. La surface est conséquente (350 ha), est-ce qu'elle justifie le coût ? Et n'y avait-il pas d'autres priorités dans cette zone ?

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:17
de Perplexe
Si je comprends bien , les études ont déjà été payées.
Les 10.2 M€ correspondent à la zone de loisir avec baignade.
Donc à priori à rapprocher des 3.5 M€ d'investissement de Baudreix,
structure qui semble avoir été mise en gérance.
Pourquoi 3 fois plus cher à Pau qu'à Baudreix?

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:19
de Pierre
jerlau a écrit:Les collectivités locales ne sont pas conçus pour faire ces métiers d'aménageurs. La Ville devrait organiser la vente de tous ces terrains pour 1 E avec une obligation de réalisation. Elle récupérera ensuite des taxes foncières.

La ville doit avant tout orienter, décider ce qui doit être fait à tel endroit, et que cela soit traduit dans le PLU. Après, savoir qui doit réaliser faut voir. Mais quand il s'agit d'équipements publics (comme un parc urbain) il faut bien que ce soit la ville qui s'y colle. Autre chose : il est risqué à long terme de vendre tous les terrains, on voit les difficultés aujourd'hui pour reprendre le contrôle sur les terrains de la famille Heid.

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:25
de jerlau
Perplexe a écrit:Si je comprends bien , les études ont déjà été payées.Les 10.2 M€ correspondent à la zone de loisir avec baignade. Donc à priori à rapprocher des 3.5 M€ d'investissement de Baudreix, structure qui semble avoir été mise en gérance. Pourquoi 3 fois plus cher à Pau qu'à Baudreix?


350 H à 12 ME . 12 000 000 / 3 500 000 M2 : 3 E le M2 ! 30 000 E l'hectare; j'aime bien les divisions ! Cela ouvre des pampas d'idées. 15 000 E pour un terrain de rugby ! 150 jours d'artisans pour aménager le terrain de rugby !

Ils se foutent pas de notre gueule !

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:33
de Pierre
Perplexe a écrit:Pourquoi 3 fois plus cher à Pau qu'à Baudreix?

La différence d'échelle, peut-être ? A Pau la zone concernée serait de 350ha. A Baudreix les aménagements occupent une surface bien plus faible. Cela dit je ne vois pas où ils arrivent à caser 350ha de parc urbain à la porte des Gaves ? Peut-être que cela comprend toutes les berges du Gave dans l'agglo et pas seulement au niveau de la porte des Gaves ? Enfin, si on avait le projet sous les yeux on pourrait peut-être juger, mais faut pas trop en demander :evil:

Re: Les éléphants blancs : on continue ?

MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 15:36
de Pierre
jerlau a écrit:350 H à 12 ME . 12 000 000 / 3 500 000 M2 : 3 E le M2 ! 30 000 E l'hectare; j'aime bien les divisions ! Cela ouvre des pampas d'idées. 15 000 E pour un terrain de rugby ! 150 jours d'artisans pour aménager le terrain de rugby !

Un artisan à 100€ par jour ?? Je veux son adresse tout de suite :lol: !!! A part ça un parc paysager ce n'est pas aussi trivial qu'un terrain de rugby.